Comme chaque année, une étude permet de découvrir quels sont les pires mots de passe utilisés sur le web, avec une cuvée 2017 une nouvelle fois très réussie.

Les pires mots de passe de 2017

Depuis quelques années maintenant, les internautes sont invités à modifier leur mot de passe de manière régulière, mais aussi à opter pour des formules complexes, souvent à base de chiffres, de lettres et de majuscules. Une manière évidemment d’éviter autant que possible les piratages, mais malgré les recommandations de très nombreux programmes/applications, certains persistent à conserveur leur mot de passe habituel, souvent ultra basique et très simple à retenir, mais aussi très simple à deviner…

Ainsi, en 2017, via des analyses menées par SplashData, on découvre la tendance des mots de passe les plus utilisés permettant aux utilisateurs d’accéder à divers sites web. En tête de liste, on retrouve l’indispensable suite « 123456 », que de nombreux utilisateurs emploient pour accéder à leurs sites favoris. Ce dernier détrône d’ailleurs un autre champion en terme de ridicule, à savoir « password », sans oublier la suite « 12345678 ». Dans le palmarès, on note également la présence de « qwerty », soit l’équivalent de notre « azerty » du côté des Etats-Unis.

Le reste de la liste laisse apparaître des mots de passe plutôt étonnants, mais tout aussi simples à déchiffrer. Forcément, on n’échappe pas à la suite « 123456789 », mais également à des mots-clés comme « football », « iloveyou » ou encore « letmein ». A noter que « 123123 » occupe également une jolie place, tout comme « admin », « login » ou encore « welcome ». En 2017, l’actualité aidant, certains ont également opté pour le mot de passe « starwars ».

On le rappelle, pour s’assurer une certaine sécurité, il est primordial d’utiliser des mots de passe complexes, et si possible, de ne pas utiliser le même mot de passe pour tous ses services connectés. Bien sûr, cela implique une certaine mémoire, mais il existe aujourd’hui des logiciels permettant de stocker efficacement les mots de passe, tout comme les navigateurs web qui peuvent de temps à autre vous rappeler le mot de passe employé pour ce site web bien spécifique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here