16 millions de terminaux mobiles infectés en 2014 dans le monde

16 millions de terminaux mobiles infectés en 2014 dans le monde

Selon une étude d’Alcatel-Lucent, 16 millions de terminaux mobiles auraient été infectés dans le monde en 2014 par un malware.

Publié le 13 février 2015 - 14:43 par François Giraud

L’étude d’Alcatel-Lucent révèle un taux d’infection des terminaux mobiles de 0,68%

Selon un rapport publié par les Motive Security Labs d’Alcatel-Lucent, ce sont 16 millions de terminaux mobiles qui auraient été infectés en 2014 par des malwares, ce qui représente un taux d’infection de 0,68% du parc global. Ces chiffres montrent une évolution du nombre de terminaux infectés et des réseaux. Les malwares utilisés sont utilisés par des cybercriminels pour surveiller des personnes et des entreprises, dérober des informations indique le rapport publié.

Acheter en magasin serait plus risqué que de payer en ligne

Le rapport montre que les consommateurs qui ont réalisé des achats via des terminaux de paiements dans des boutiques physiques ont davantage été contaminés que ceux qui ont effectué des achats en ligne. Il y aurait plus de caisses enregistreuses et de terminaux de paiement contaminés par des malwares que de site Internet qui disposent d’un système de paiement online, pour la simple raison que les cybercriminels qui dérobent des informations permettant d’effectuer des paiements sont limités pour faire des achats sur la toile par rapport à ceux qui utilisent des informations provenant de moyens de paiement situés dans les magasins.

alcatel_lucent_logo-1

Publicité

Plus le très haut débit est utilisé, plus les malwares sont nombreux

Le rapport des Motive Security Labs d’Alcatel-Lucent montre une augmentation du nombre d’infections de l’ordre de 25% en 2014, contre 20% un an plus tôt. Les terminaux sous Android seraient les plus exposés à ces malwares, après les ordinateurs portables Windows et les terminaux sous iOS et les BlackBerry représenteraient seulement 1% des attaques. Au niveau des réseaux résidentiels, les malwares sont présents dans 13,6% des foyers en 2014 alors que ce taux était de 8,6% en 2013.

Les infections sur les terminaux mobiles peuvent s’expliquer par un manque de protection et de sécurité de la part des utilisateurs et de mauvaises pratiques, comme le téléchargement sur des magasins d’applications non officiels. Les Motive Security Labs d’Alcatel-Lucent disposent d’une bibliothèque de plus de 30 millions d’échantillons et analysent plus de 120 000 échantillons de malwares chaque jour. Les attaques malveillantes peuvent ainsi être décelées.



Ailleurs sur le web


2 Comments

  1. Guilé

    13 février 2015 at 16 h 01 min

    L’étude d’alcatel revèle un taux d’infection de 0.68%…soit moins d’1 téléphone sur 100… 0.68% = 0.68/100 = 0.0068… si c’était le cas l’article n’aurait pas lieu d’être…me trompé-je?

    • BaFL

      14 février 2015 at 16 h 38 min

      Cela représente tout de même 16 millions de téléphones, ce qui n’est quand même pas rien

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *