25 000 internautes portent plainte contre Facebook

25 000 internautes portent plainte contre Facebook

Vie privée: Facebook fait l’objet d’une plainte déposée par un collectif de plus de 20 000 personnes dont 900 Belges. Le nombre de plaignants sera limité à 25 000 personnes a indiqué l’avocat de ce collectif afin de pouvoir gérer et vérifier chaque plainte correctement.

Publié le 9 août 2014 - 11:39 par François Giraud

Près de 25 000 internautes se mobilisent contre Facebook

Le plus grand réseau social du monde fait l’objet d’une plainte massive déposée par un collectif qui regroupe plus de 20 000 internautes. L’objet de cette plainte est la violation du respect du droit à la vie privée des utilisateurs de Facebook. Le collectif rassemblait près de 12 000 participants ce lundi et compte plus de 20 000 personnes aujourd’hui. Le nombre d’internautes sera limité à 25 000 a indiqué l’avocat de la partie civile car chaque plainte doit être vérifiée et gérée. L’initiateur de ce collectif est Max Schrems. il indique que le nombre de participants dépasse ses espérances les plus optimistes. Ce dernier estime que le réseau social ne respecte pas les lois européennes au niveau de la protection des données et de la vie privée des utilisateurs et milite contre l’implication de Facebook au programme Prism et à l’échange de données illégales.

Le soutien financier de l’entreprise allemande ROLAND ProzessFinanz

Max Schrems a déclaré que le collectif est composé de plus de 20 000 participants dont 5 287 en Allemagne, 3 712 en Autriche, 2 438 aux Pays-Bas et 900 en Belgique. Le nombre sera limité à 25 000 participants et Chrems réclame au réseau social un dédommagement de 500 euros par participant. Si le collectif gagne ce procès de grande ampleur, les internautes seront dédommagés et l’entreprise qui finance les coûts juridiques, ROLAND ProzessFinanz empochera 20% des sommes accordées. Si le procès échoue, l’entreprise allemande s’acquittera de l’ensemble des frais engendrés. Facebook n’a pour le moment pas réagi à cette procédure et le service presse du réseau social de Mark Zuckerberg a indiqué ne faire aucun commentaire.

Advertisements

Ailleurs sur le web