Des différences particulièrement marquées et une 4G à deux vitesses

L’UFC-Que Choisir vient de publier ce mardi, son étude annuelle sur la qualité des réseaux de téléphonie mobile dans l’hexagone. Elle met l’accent sur des différences marquées sur les offres 3G des opérateurs français et un réseau 4G à deux vitesses. Free se situe en dernière position avec une qualité de service faible.

UFC-Que Choisir 3G

Orange prend la première place, Free est à la traîne

Au niveau de la 3G, Orange arrive se démarque des autres opérateurs avec un taux de qualité de 87,6%, suivi de Bouygues Telecom avec 83,3%, de SFR avec 76,4% mais Free offre une qualité de service bien plus faible avec un taux de qualité de 65% selon cette seconde étude. Les problèmes ressentis se situent une fois que le service de ce dernier passent par l’itinérance d’Orange. L’UFC-Que Choisir indique qu’un abonné à Free aura six fois moins de chances de pouvoir visualiser une vidéo convenablement en passant par l’itinérance que par le réseau propre de l’opérateur. Au niveau de la qualité de la 4G, Orange si situe encore en tête de classement avec un taux de qualité de 90,2% suivi de Bouygues Telecom (84,6%), puis de Free Mobile cette fois avec 78,9% et SFR est dernier avec 72,1%.

UFC-Que Choisir 4G

La qualité de la 4G dépend aussi de la situation géographique

La qualité de la 4G serait également différente en fonction des situations géographiques et l’UFC indique une 4G à deux vitesses. Ainsi, le débit médian est de  35,1 Mbps sur Paris mais de 28,3 Mbps à Bordeaux et qui chute à 12,1 Mbps à Aix-en-Provence. Les taux peuvent également être très faibles comme c’est encore le cas dans cette ville au niveau de SFR avec un débit médian de 3,2 Mbit/s, un taux bien loin du débit théorique de 115 Mbit/s. L’association de consommateurs demande au régulateur des Télécoms de prendre des mesures et d’avoir des critères plus stricts en matière de qualité de service. L’UFC-Que Choisir souhaitant garantir aux consommateurs une qualité de service permettant d’utiliser les réseaux mobiles dans de bonnes conditions demande aux autorités de régulation et judiciaires de regarder ce qui se passe au niveau des restrictions sur l’itinérance Orange utilisée par Free Mobile et à l’ARCEP de mettre en place des critères élevés de qualité de service.

2 Commentaires

  1. « Au niveau de la qualité de la 4G, Orange si situe encore en tête de classement avec un taux de qualité de 90,2% »

    On écrit « s’y situe »

    De plus, il n’y a aucune information sur les donnés utilisées pour calculer ces fameux taux de qualité. Ils ne veulent donc, en l’état, rien dire du tout.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here