4G : l'Arcep aurait SFR dans son collimateur

4G : l’Arcep aurait SFR dans son collimateur

Les opérateurs Télécoms doivent déployer des sites 4G sur le territoire national et l’Arcep veille de près à son bon déroulement. Mais SFR ne respecterait pas ses engagements et le gendarme des Télécoms a décidé de lui mettre la pression.

Publié le 1 décembre 2015 - 16:59 par François Giraud

L’Arcep, le gendarme des Télécoms, met la pression sur le groupe de Patrick Drahi

L’Arcep suit de très près le déploiement des réseaux mobiles en 4G sur le territoire national effectué par les divers opérateurs mobiles. SFR, Bouygues Telecom, Orange et Free Mobile doivent rendre accessible le très haut débit mobile au plus grand nombre de personnes possibles et rapidement. Le gendarme des Télécoms veille à ce que les opérateurs respectent leurs engagements. Le groupe créé par Patrick Drahi, SFR, ne serait pas à la hauteur selon l’Arcep, qui n’hésite pas à lui mettre la pression.

Selon le JDD, l’Arcep va prochainement publier un rapport sur les investissements réalisés par les divers opérateurs en matière de déploiement des réseaux très haut débit, et le gendarme des Télécoms aurait SFR dans son collimateur. C’est souvent Free Mobile qui est montré du doigt au niveau du déploiement mais pour une fois, ce n’est pas le cas. Free Mobile a déjà déployé des antennes 4G auprès de 5 164 sites tandis que SFR en compte 3 197 selon le dernier rapport publié par l’Agence Nationale des Fréquences.

Arcep Logo

Publicité

Suite au rachat de SFR par Numericable qui s’est déroulé l’an dernier, le groupe avait annoncé qu’il accélérait son déploiement en 4G, mais les clients ne seraient pas convaincus et satisfait, et le gendarme des Télécoms non plus. L’an dernier, au cours de l’été, l’Arcep avait déjà reproché à SFR de ne pas dire la vérité sur sa couverture en 4G. De plus, l’Arcep souhaite que les contrats d’itinérance soient définitivement arrêtés pour l’ensemble des opérateurs dans l’ensemble des zones.

Au 1er novembre dernier, Orange recensait 8 028 sites 4G contre 6 789 pour Bouygues Telecom, 5 164 pour Free Mobile et 3 197 pour SFR. Free Mobile n’est plus le petit dernier comme ce fut le cas il y a quelque temps mais c’est SFR qui prend cette place. Orange et Bouygues Telecom sont largement en avance dans le déploiement des réseaux très haut débit mobile en France, suivis par Free Mobile qui montre des signes prometteurs avec une forte cadence de déploiement, mais ce n’est pas le cas pour SFR, qui se montre beaucoup moins concerné. Si SFR n’accélère pas la cadence, il pourrait se retrouver contraint par l’Arcep de respecter un calendrier strict avec des échéances honorer et la mise en place de sanctions financières en cas de non-respect de ce calendrier imposé par le gendarme des Télécoms.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *