Fréquences 4G : les enchères sont terminées et l’Etat empoche 2,8 milliards d’euros

Les enchères pour l’attribution des fréquences 4G dites en or, sur la bande 700 MHz ont été ouvertes dans un lieu tenu secret pour éviter toute pression extérieure le lundi 16 novembre. Après deux jours de propositions de la part des opérateurs Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free, les enchères ont été clôturées.

Les opérateurs Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free ont donc commencé à enchérir pour acquérir les six lots de 5 MHz duplex, mis en vente à partir de 416 millions d’euros l’unité ce lundi 16 novembre 2015. A l’ouverture des enchères de mardi matin, le 8ème tour a débuté avec un prix de 456 millions d’euros par bloc, comme prévu par l’Autorité de régulation des Télécoms.

Arcep Logo

Après un jour et demi d’enchères et 10 tours de table, les six blocs à 5 MHz duplex mis en vente ont trouvé preneur ce mardi 17 novembre dans la matinée. A 13h30 ce mardi, les enchères étaient terminées et les blocs mis en vente ont atteint la somme de 466 millions d’euros l’unité. L’Etat souhaitait gagner au moins 2,5 milliards d’euros avec ces enchères, et remportera finalement 300 millions d’euros de plus. Les opérateurs qui ont acquis ces fréquences sur la bande 700 Mhz pourront régler les sommes engagées en quatre fois.

Free souhaitait acquérir trois blocs parmi les six mis en vente et repart finalement avec deux blocs. Orange a acquis deux lots pour 932 millions d’euros. SFR, le groupe de Patrick Drahi acquiert un bloc, tout comme Bouygues Telecom. Ce dernier, ayant déjà une bonne couverture réseau n’était pas obligé d’acheter un lot pour se développer davantage. SFR a créé la surprise en achetant un bloc. Free de son côté est le grand gagnant de ces enchères en achetant deux lots, ce qui lui permettra d’étendre sa couverture nationale afin de se positionner au même niveau que ses concurrents.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here