5G: La Commission Européenne valide le consortium 5G PPP

5G: La Commission Européenne valide le consortium 5G PPP

La 3G n’est pas encore disponible sur tous nos téléphones portables, la 4G est en plein essor mais la Commission Européenne prend les devants et officialise le 5G PPP, un partenariat public-privé qui est chargé d’élaborer les standards et qui sera à l’origine des brevets de mise en place de la 5G afin d’apporter un avantage concurrentiel à l’Europe.

Publié le 30 décembre 2013 - 10:16 par La rédaction

La Commission Européenne valide le consortium 5G PPP afin de préparer au mieux l’arrivée de la 5G, qui fera suite à la 4G, prendre une longueur d’avance et élaborer les standards et brevets nécessaires à son développement. L’Europe compte se positionner en tant que leader sur le marché de la 5G. L’Union Européenne vient de créer un consortium nommé 5G PPP pour Partenariat Public-Privé qui a déjà séduit divers acteurs des télécoms comme Alcatel-Lucent, Intel, Thalès, Huawei, Orange, Ericsson ou encore Telecom Italia. NSN, ex Nokia Solutions and Networks préside ce consortium.

La Commission Européenne alloue un budget de 700 millions d’euros au projet 5G PPP

La Commission Européenne souhaite clairement prendre les devants et être leader dans l’industrie de la 5G. 700 millions d’euros viennent d’être alloués à ce projet sur six ans, de 2014 à 2020, une somme importante. Le projet débutera en 2014 avec une première enveloppe de 125 millions d’euros.  La Commission indique que « la prochaine génération des réseaux de communication sera made in UE. » L’objectif est de fournir à l’Europe un débit 1000 fois plus rapide que la 3G avec une dépense énergétique de seulement 10%. Ce projet a pour objectif de développer la 5G à partir de 2020. L’objectif est d’atteindre des débits proches du gigabit par seconde. De plus, la 5G est pensée pour les objets connectés et sera amenée à supporter 50 milliards d’entre eux dans les six ans à venir. Les fabricants devront développer la durée de vie des terminaux, notamment pour les objets connectés, avec l’amélioration des batteries afin que la consommation énergétique soit réduite de manière importante. D’autres acteurs privés travaillent sur la 5G. Huawei a indiqué vouloir investir 600 millions de dollars d’ici 2018 et Samsung indique avoir déjà réussi des tests en laboratoire.

Advertisements

Ailleurs sur le web