70 millions de comptes piratés chez Target, l'enseigne de distribution Américaine

70 millions de comptes piratés chez Target, l’enseigne de distribution Américaine

Le groupe Target, une enseigne de distribution américaine avait été victime de vol de données bancaires un peu avant Noël. Le bilan vient de s’alourdir considérablement car ce ne sont pas moins de 70 millions de comptes clients qui auraient été victimes de ce piratage de masse.

Publié le 13 janvier 2014 - 15:23 par François Giraud

L’enseigne de distribution américaine Target a été piratée un peu avant les fêtes de fin d’année. Ce ne sont pas moins de 40 millions de coordonnées et de codes PIN de cartes bancaires qui avaient été piratées. Le bilan vient de s’alourdir considérablement car désormais, le groupe annonce que 70 millions de comptes viennent se rajouter aux 40 millions initialement touchés. Des données personnelles, comme des emails, des adresses, des noms et des téléphones ont été piratés au sein de ces 70 millions de comptes. Soit un total théorique de 110 millions de comptes clients. Un porte-parole de Target a précisé qu’il y avait sans doute des recoupements entre la base de données des 40 millions et des 70 millions de comptes affectés. Donc 110 millions est un chiffre théorique mais en pratique il sera minimisé.

En théorie, 110 millions de comptes auraient été piratés

Cette attaque est considérée outre-Atlantique comme l’un des pires de l’histoire du commerce de détail. Target vient de révéler dans un billet publié ce vendredi que 70 millions de comptes avaient été piraté et que les données confidentielles et personnelles des clients étaient concernées. Mais le groupe Target précise que ce piratage ne se limite pas à la période de Noël. L’ensemble des clients du magasin sont susceptibles d’être concernés par ce piratage de masse. Lors d’un entretien à la chaîne de télévision américaine CNBC, Gregg Steinhafel, président du conseil d’administration et PDG a indiqué ce dimanche être très affecté par cet incident et a précisé que son groupe faisait tout ce qui était possible pour renforcer la sécurité de Target. Le groupe avait communiqué sur l’incident au bout de quatre jours seulement. Le PDG du groupe s’est expliqué : le piratage avait eu lieu le 15 décembre, l’enquête avait été lancée le lendemain. Les médias devaient préparer sa diffusion le 17 décembre pour une annonce officielle le 18 décembre. Soit quatre jours après les faits.

Advertisements

Ailleurs sur le web