80 utilisateurs du logiciel espion "Blackshades" interpelés en Europe

80 utilisateurs du logiciel espion « Blackshades » interpelés en Europe

80 cybercriminels ont été arrêtés dans 16 pays pour avoir utilisé le logiciel espion « Blackshades » qui peut déclencher des webcams à distance et pirater des ordinateurs et leurs codes d’accès.

Publié le 20 mai 2014 - 11:50 par François Giraud

Une opération de grande envergure s’est déroulée mi-mai et a abouti à l’arrestation de 80 utilisateurs du logiciel espion « Blackshades« , suite à l’interpellation des concepteurs aux USA du malware. Ce sont 359 domiciles de hackers présumés qui ont été perquisitionnés et plus de 1 100 logiciels Blackshades saisis à travers 16 pays. Ce logiciel permet de contrôler à distance des webcams, de piloter un ordinateur à distance, mais également de donner l’accès aux données privées, aux codes bancaires et aux mots de passe. Blackshades a été créé aux USA puis diffusé à grande échelle pour être vendu sur des sites illégaux.  Europol et Eurojust, les agences européennes de police criminelle et de justice ont mené cette opération suite aux informations fournies par le FBI et diverses sources. Les arrestations se sont déroulées simultanément le mardi 13 mai 2014.

29 personnes placées en garde à vue en France

36,25% de l’ensemble des acteurs impliqués agissaient depuis la France. Ils ont été placés en garde à vue par la JIRS de Paris. D’autres enquêtes seraient également sur le point d’aboutir en province. Des opérations simultanées ont été menées en Belgique, au Danemark, aux Pays-Bas, en Suisse, en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Autriche, aux USA, au Canada, au Chili et en Croatie. Au niveau de l’hexagone, ce sont donc 29 personnes qui ont été interpellées, présentes dans 12 départements, mais les enquêteurs ont ciblé 70 personnes en France. Le parquet de Paris va mener des vérifications afin qu’une décision soit prise à l’encontre de l’ensemble des personnes interpellées. Les auteurs de ces faits ont été relâchés en attendant que la justice examine chaque dossier.

Advertisements

Ailleurs sur le web