9% des Français disposent d'une Smart TV directement reliée à Internet

9% des Français disposent d’une Smart TV directement reliée à Internet

Selon une étude de CCM Benchmark, 68 % des Français disposent d’une télévision connectée à Internet dont 59% via un fournisseur d’accès grâce à une Box et seulement 9% via une Smart TV directement reliée au Web.

Publié le 7 février 2014 - 18:02 par François Giraud

9% des Français ont une télévision directement reliée à Internet, ce que l’on appelle une Smart TV. 59% disposent d’une télévision reliée à Internet via un fournisseur d’accès, via une Box. Dans le détail, selon une étude menée par CCM Benchmark, 6% des téléspectateurs se connectent également via une console de jeux ou un lecteur Blu-ray et 2% via un boîtier indépendant du téléviseur comme Apple TV ou Google TV. Il reste encore 32% des téléspectateurs qui disposent d’un ancien téléviseur, sans connexion au réseau Internet.

La télévision pour se reposer, pas pour travailler

On peut observer d’après l’étude menée par CCM Benchmark que les télévisions sont dans 68% des cas connectées à Internet via un FAI, en passant donc par une passerelle comme une Box. Les téléspectateurs sont donc nombreux à se connecter à Internet pour regarder des émissions, des films, de la VOD ou par le biais de leurs bouquets (cinéma, sports, …). Mais seulement 6% ont un téléviseur directement connecté, une Smart TV permettant de disposer de nombreuses applications, pour échanger, partager, voire même travailler. 10% des personnes sondées indiquent qu’ils ne sont pas prêts à s’équiper de Smart TV pour des raisons de confidentialité. De plus, les FAI proposent les services les plus demandés à savoir, la vidéo à la demande, les guides interactifs pour connaître les horaires de diffusion d’un programme par exemple, des informations sur la météo, des résultats sportifs, ou simplement des fonctions d’enregistrement ou de « replay ». Enfin, l’étude montre que certains ne souhaitent pas investir dans une Smart TV car les menus sont trop complexes ou les applications inadaptées. Cette étude a été menée sur un panel de 1 637 Français au mois de janvier 2014.

Advertisements

Ailleurs sur le web