A partir de 2015, les ados californiens pourront effacer leurs informations

A partir de 2015, les ados californiens pourront effacer leurs informations

Une loi, appelée la « loi gomme » a été votée en Californie et va permettre aux internautes d’effacer leur passé numérique. Les ados vont pouvoir faire disparaître à jamais les photos ou commentaires non désirés ou embarrassants de leurs réseaux sociaux

Publié le 25 septembre 2013 - 8:16 par La rédaction

Une loi de l’Etat Américain vient d’être votée et va permettre aux adolescents de supprimer à jamais des contenus jugés embarrassants ou non désirés sur les réseaux sociaux. Les photos ou commentaires téléchargés lors d’une fête ou d’un événement vont pouvoir être effacées des réseaux sociaux. Cette loi a été votée en début de semaine par le gouverneur de Californie. Elle sera mise à exécution le 1er janvier 2015. Elle a été surnommée la ‘loi gomme ». Les sites internet et réseaux sociaux concernés vont devoir se plier à cette nouvelle réglementation. Ils ont jusqu’à début 2015 pour adapter leurs sites à cette nouvelle loi et mettre en place des outils permettant de supprimer définitivement les contenus sensibles ou compromettants de leurs membres.

 Le parlementaire démocrate Darrell Steinberg, auteur de la loi.

Le parlementaire démocrate Darrell Steinberg, auteur de la loi.

L’objectif de cette loi est de permettre aux internautes de ne pas être tributaires des erreurs de jeunesse et d’en payer les pots cassés toute leur vie, notamment sur le plan professionnel. Il est bien connu que les réseaux sociaux sont de plus en plus épiés par les recruteurs lors des embauches. Le texte de Loi qui devra être appliqué début 2015 indique que les jeunes de moins de 18 ans ont l’autorisation de retirer ou d’exiger le retrait de contenus ou d’informations téléchargées sur un site internet ou une application. Facebook et Twitter proposent cette fonction sur leurs sites. « C’est une protection révolutionnaire pour nos enfants, qui agissent souvent de façon impétueuse en téléchargeant des photos ou des messages déplacés avant de penser aux conséquences », a déclaré le parlementaire démocrate Darrell Steinberg, auteur de la loi. Les adultes, eux, doivent assumer et ne pourront pas effacer leurs contenus. Cette loi a ses adeptes et ses opposants. certains pensent en effet, que les sites ont déjà bien assez de travail pour se mettre au goût du jour en matière de réglementation, d’autres pensent que les sites vont devoir s’immiscer dans la vie privée des jeunes internautes afin de savoir leur âge, leur lieu d’habitation. Des informations personnelles qui peuvent avoir des effets néfastes d’après des analystes.

Advertisements

Ailleurs sur le web