Activision se paie le King

Initié en toute fin d’année dernière, le rachat de l’éditeur King par le géant Activision est désormais finalisé, et le géniteur de Call of Duty s’offre ainsi le créateur de Candy Crush, pour la modique somme de 5,9 milliards de dollars. Activision Blizzard ajoute une nouvelle licence surpuissante à son catalogue, puisqu’après Call of Duty et World of Warcraft, c’est au tour de Candy Crush de rejoindre les rangs de l’américain, et de dominer par la même occasion le marché console, PC et mobile.

Logo Activision Blizzard

De quoi permettre au géant américain de disposer d’un portefeuille de plus de 500 millions d’utilisateurs mensuels dans le monde, avec un chiffre d’affaires de 6,6 milliards de dollars au total sur l’année 2015. Activision reste toutefois réaliste, et annonce d’ores et déjà des chiffres en baisse pour l’année 2016. Il faut dire que le succès de Candy Crush s’érode un peu depuis maintenant quelques mois, et King n’a pas (encore) proposé de nouveautés révolutionnaires sur mobiles.

Bien sûr, même si le nombre de Candy Crushers est en légère baisse depuis le début de l’année 2015, Activision compte bien relancer une nouvelle licence en 2016, qui, même si elle ne connait pas le même succès (phénoménal) de Candy Crush, pourrait inciter quelques millions de joueurs à passer à la caisse. Rappelons qu’en 2015, pas moins de 475 millions de joueurs se connectaient chaque jour à Candy Crush via leur mobile ou directement via Facebook.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here