Altice souhaite racheter Portugal Telecom pour 7 milliards d'euros

Altice souhaite racheter Portugal Telecom pour 7 milliards d’euros

Altice vient de publier un communiqué pour le rachat de l’opérateur Portugal Telecom via une offre ferme de 7,25 milliards d’euros.

Publié le 3 novembre 2014 - 8:32 par François Giraud

Altice veut poser 7 milliards d’euros sur la table pour acquérir Portugal Telecom

Altice, maison mère de Numericable veut se renforcer à l’étranger et vient de faire une offre ferme à l’opérateur brésilien Oi pour acquérir Portugal Telecom. Une offre qui s’élève 7,025 milliards d’euros. Cette offre ferme a été publiée dans un communiqué ce lundi 3 novembre 2014.

Portugal Telecom

Publicité

Rachat des activités « hors d’Afrique » et sans la dette de Rioforte

Altice (Numericable) a indiqué dans un communiqué avoir effectué une « offre financée par les actifs de Portugal Telecom auprès de l’opérateur brésilien Oi ». Cette offre n’inclut pas la dette de Rioforte, entreprise appartenant au groupe Espirito Santo et comprend les activités « hors d’Afrique ». Si cette offre de 7,025 milliards d’euros était acceptée, l’acquisition serait financée par endettement et via la trésorerie actuelle. Ce rachat serait également soumis à la signature d’un accord stipulant la fin de la fusion entre Oi et Portugal Telecom. L’opérateur Portugal Telecom enregistre un chiffre d’affaires qui a baissé de 5,4% à 2,91 milliards d’euros avec un EBIDTA qui a perdu 9,9% à 1,16 milliard d’euros. Son bénéfice net est cependant en hausse à 331 millions d’euros soit une évolution de + 46,6% en 2013 avec la cession de son engagement au sein d’une entreprise de Macao dans l’Empire du Milieu. Mais Altice ne serait pas le seul groupe intéressé pour le rachat de Portugal Telecom. L’opérateur espagnol Telefonica et Vodafone seraient également preneurs. Altice est déjà présent au Portugal, après avoir fait l’acquisition en 2012 du câblo-opérateur Cabovisao puis le rachat d’Oni en 2013. Rappelons qu’Altice est sur le point d’acquérir l’opérateur français SFR, suite à l’accord de l’Autorité de la concurrence, qu’il a reçu le 27 octobre dernier.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *