En toute discrétion, Amazon a lancé un nouveau navigateur web mobile, destiné aux pays émergents. Un browser baptisé tout simplement : Internet.

Amazon-Internet

Amazon lance Internet en Inde

Le géant de la vente en ligne Amazon, jamais en panne d’inspiration, vient tout juste de lancer une nouveauté en Inde. Pas de smartphone révolutionnaire, de liseuse archi-populaire ou autre enceinte connectée, puisque le nouveau produit lancé par Amazon n’est autre que… Internet. C’est en effet le nom choisi par l’américain pour sa toute nouvelle application Android, qui se veut un navigateur web mobile parfaitement taillé pour les pays émergents.

Ainsi, conçu pour Android, l’application Internet d’Amazon ne pèse que 2 petits Mo, et peut fonctionner dès Android 5.0. Pratique donc pour tous ceux qui utilisent un smartphone un peu daté. A cela, Internet ajoute une gestion très efficace des données mobiles, et se veut particulièrement léger sur l’utilisation du forfait data de l’utilisateur. Internet évite également de se montrer trop intrusift, puisque ce dernier n’enregistre pas le moindre historique de navigation. Preuve de son côté anonyme, Internet ne demande pas la moindre permission à l’utilisateur lors de l’installation sur le smartphone.

Amazon-Internet

Toutefois, malgré une promesse plutôt alléchante, et la puissance du groupe Amazon, cette application Internet ne connait pas un franc succès selon TechCrunch. Internet aurait été téléchargé à 1000 reprises tout au plus. Il faut dire qu’Amazon se heurte ici à quelques concurrents de taille, puisque nombreux sont les géants de la Silicon Valley à avoir déjà proposé différents outils optimisés pour l’Inde et les marchés émergents. C’est le cas notamment de Facebook, qui propose déjà des versions Lite de son application principale ainsi que de Messenger, sans oublier Google avec différents services, dont Youtube Go, qui se veut une version allégée de l’application que nous connaissons.

De très nombreux acteurs du web sont ainsi sur les rangs pour proposer un service « Lite » adapté aux pays émergents. Des applications qui se veulent moins gourmandes en data que les versions classiques, et qui sont également optimisées pour fonctionner sur des smartphones moins performants, sans compter une couverture réseau elle aussi nettement plus approximative. Reste à savoir maintenant qui des géants de la Silicon Valley parviendra réellement à s’approprier ce marché très prisés depuis de longs mois maintenant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here