Amazon reçoit l'aval de la FAA pour tester ses drones aux USA

Amazon reçoit l’aval de la FAA pour tester ses drones aux USA

Amazon reçoit le feu vert des autorités américaines pour effectuer des tests de vols de drones sur le territoire Américain, sous certaines conditions strictes.

Publié le 20 mars 2015 - 11:54 par François Giraud

Amazon reçoit enfin l’autorisation de tester ses drones sur le sol américain

Après avoir développé des drones pour effectuer des livraisons par la voie des airs, recruté des pilotes et menacé la FAA de délocaliser ses drones s’il ne pouvait pas effectuer des tests de vols sur le territoire américain, Amazon vient enfin de recevoir l’aval des autorités américaines, en particulier de l’administration de l’aviation civile, la FAA. Cette autorisation permettra au groupe de Jeff Bezos de tester ses drones sur le sol américain en respectant certaines règles établies dont un suivi mensuel des activités liées à ces vols.

La FAA autorise les tests de vols de drones d’Amazon sous certaines conditions strictes

La FAA a fait savoir via un communiqué que le groupe de Jeff Bezos peut désormais effectuer des tests en plein vol de ses drones dans le cadre d’un programme de recherche et développement et pour parfaire l’expérience des opérateurs et des futurs pilotes. Il est strictement interdit à Amazon de livrer des colis ou de faire une utilisation commerciale de ses drones pour le moment. Les autorités demandent également un suivi mensuel des activités d’Amazon sur les tests effectués avec leurs drones.

Amazon Prime Air

Publicité

Des règles strictes et une traçabilité à respecter

Il sera interdit de dépasser une altitude de 400 pieds, environ 120 mètres et n’effectuer que des vols dans des conditions météorologiques satisfaisantes notamment au niveau de la visibilité. les vols ne pourront être réalisés que de jour et les drones devront rester visibles par les pilotes. Ce dernier devra posséder un brevet de pilote agréé ainsi qu’un certificat médical valide.

Le nombre de vols effectués, les problèmes liés aux vols, les déviations, les dysfonctionnements hardware et software devront être signalés tous les mois à la FAA. Une réelle traçabilité est demandée par l’administration de l’aviation civile américaine à Amazon. La FAA tient à encadrer l’utilisation des drones avec des règles strictes car elle prévoit de voir débarquer environ 7 500 drones dans les cinq ans à venir.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *