Selon le New-York Times, plus de 250 jeux Android espionneraient leurs utilisateurs via le micro et la caméra de leur smartphone.

Des mouchards publicitaires dans des jeux Android ?

Depuis de nombreuses années déjà, les produits connectés de notre quotidien (Smart TV, smartphones, enceintes connectées…) ont la fâcheuse tendance à espionner leurs utilisateurs. Récemment, c’est l’enceinte Google Home Mini qui était mise en cause par certains, et avant elle, c’est une gamme de TV qui avait espionné, à leur insu bien sûr, les habitudes de nombreux téléspectateurs américains.

Aujourd’hui, c’est le New-York Times qui révèle que certains jeux disponibles depuis le PlayStore d’Android seraient susceptibles d’espionner les joueurs. Plus de 250 applications seraient concernées, et ces dernières utiliseraient abusivement le micro/la caméra de nos smartphones pour mieux comprendre nos habitudes.

Le but de la manoeuvre ? Mieux connaitre les utilisateurs afin d’affiner toujours un peu plus le ciblage publicitaire. Plus de 250 applications seraient donc équipées du mouchard publicitaire Alphonso. Ce dernier analyserait via le micro du smartphone ce que l’utilisateur a l’habitude de regarder, la musique qu’il écoute régulièrement… Des affirmations évidemment réfutées aussitôt par la start-up derrière Alphonso. Selon cette dernière, les utilisateurs seraient consentants, puisque l’application a tout simplement demandé l’autorisation d’accéder au micro lors de son installation.

Evidemment, tout est affaire de nuance, puisqu’à aucun moment l’application en question ne stipule que le micro sera activé discrètement pour écouter l’utilisateur. D’autre part, il est intéressant de relever que ce même Alphonso bénéficie d’un partenariat avec Shazam, et les deux sociétés n’hésitent pas à échanger des informations. En décembre, une autre enquête affirmant que les 3/4 des applications Android les plus populaires disposaient d’un tracker publicitaire. Une même application peut d’ailleurs contenir plusieurs mouchard… Autant dire qu’il faut plus que jamais être vigilant lorsque l’on autorise l’accès aux fonctionnalités de nos smartphones.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here