Moins de 1% des smartphones sous Android Oreo…

Disponible depuis septembre 2017, la toute dernière version en date d’Android, la bien nommée 8.0 Oreo, n’est visiblement pas arrivée sur de nombreux smartphones… En effet, hormis une poignée d’heureux élus, rares sont les terminaux à pouvoir évoluer avec la dernière version d’Android. Outre certains smartphones signés Google, on peut notamment profiter d’Android Oreo sur le Nokia 8, et quelques autres smartphones.

Une fragmentation qui n’est (malheureusement) pas nouvelle du côté de chez Android, mais qui parait toujours plus forte au fur et à mesure des versions. La dernière analyse en date, qui remonte à début janvier, place ainsi Android 8.0 à seulement 0,7% de part de marché. En d’autres termes, seulement 0,7% des smartphones Android en circulation tournent sous la dernière version du système d’exploitation made in Google.

A titre de comparaison, la version précédente, Android Nougat, est désormais installée sur 26% du parc. Toutefois, les ravages de la fragmentation se font observer avec Android Marshmallow, soit une version datant de plus de deux ans, qui reste la plus employée dans le monde, avec 28,6%. La version 5.0 Lollipop est de son côté encore utilisé par 25% de smartphones en circulation.

Il s’agit là d’un réel souci pour Google, mais aussi pour les constructeur (et les consommateurs) puisque de nombreux smartphones ne peuvent prétendre aux dernières évolutions logicielles. Pour Google, il faut évidemment remédier à ce souci, et c’est ce qu’espère faire le géant de Mountain View avec Projet Trebel, qui vise à faciliter et accélérer l’adoption des mises à jour sur les smartphones. Rappelons que chez Google, la mise à jour Android est envoyé à divers constructeurs, avant d’être remise aux fabricants de smartphones, et cette dernière doit parfois passer également par la case opérateur. Autant d’intermédiaires qui font que certaines mises à jour mettent souvent de longs mois à arriver, y compris sur les terminaux très récents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here