Android Auto : les développeurs devront respecter un cahier des charges précis

Android Auto : les développeurs devront respecter un cahier des charges précis

Google est en train de développer un système d’exploitation embarqué pour les tableaux de bord des véhicules, appelé Android Auto. La firme de Mountain View vient de dévoiler un cahier des charges pour informer les développeurs sur la démarche à suivre. Ils ne pourront pas faire tout ce qu’ils souhaitent, la priorité étant axée sur la sécurité.

Publié le 30 septembre 2014 - 10:18 par François Giraud

Google pourrait présenter d’ici à la fin de l’année 2014 son propre système embarqué conçu pour le marché automobile. Depuis le tableau de bord des utilisateurs, il sera possible d’écouter de la musique, de prendre des appels vocaux ou de poser des questions à Google Search/Now grâce à la reconnaissance vocale. Android Auto devrait permettre de disposer d’une compatibilité totale avec les applications Android de votre smartphone et de gérer l’ensemble des contenus de votre terminal depuis l’écran de votre système embarqué. Le smartphone se positionnera au cœur de cet écosystème.

Android Auto, un système embarqué proposé par Google

Android Auto, un système embarqué proposé par Google

Une priorité, la sécurité des automobilistes

Au sein de la firme de Mountain View, l’équipe en charge d’Android Auto vient de publier un document qui sera intégré au cahier des charges dont les développeurs disposeront pour proposer leurs applications au sein du système embarqué. Le document montre que les développeurs disposeront d’une marge de manœuvre limitée. Les développeurs ne pourront pas ajouter les fonctions de leur choix mais adapter ce que Google avait déjà prévu à la base. Modifier l’interface, ajouter une fonction, un bouton, changer de couleur est impossible. Google ne souhaite pas non plus que le système proposé par les développeurs soit trop distrayant afin d’éviter des problèmes de sécurité automobile. Un SDK sera publié prochainement par Google mais les développeurs devront respecter un cahier des charges précis et ne pourront pas proposer tout ce qu’ils souhaitent. Dans le système embarqué Android Auto, le smartphone se placera au centre de l’écosystème et l’OS embarqué permettra de récupérer l’ensemble des informations présentes sur le terminal mobile pour les intégrer au sein d’Android Auto.

Advertisements

Ailleurs sur le web