La fin également pour AOL Instant Messenger

Il y a maintenant près de 20 ans, les internautes découvraient de nombreux services de messageries instantanées et autres salons de discussions sur le web. Parmi eux, on citera notamment AOL Instant Messenger, Yahoo Messenger ou encore MSN, devenu plus tard Windows Live Messenger, avant d’être mangé par Skype il y a quelques années. Un système de conversation en ligne qui a subi une réelle révolution depuis quelques années, si bien que la messagerie instantanée telle que certains l’ont connue, est en passe de disparaitre.

AOL-Instant-Messenger

En effet, après la disparition de Windows Live Messenger en 2014, au profit de Skype, c’est aujourd’hui au tour de AOL Instant Messenger, également connu sous le nom AIM et lancé en 1997, de tirer sa révérence. Le service sera en effet mis hors service à compter du 15 décembre 2017. Evidemment, cela ne devrait pas bouleverser le quotidien de nombreux internautes, puisque seuls quelques irréductibles utilisent encore ce service. Selon AOL, c’est évidemment « la manière de communication qui a profondément changé« , et qui entraîne la fermeture du service.

Ainsi, selon certains analystes, AIM ne comptait récemment plus qu’un million d’utilisateurs, quand Facebook Messenger ou encore WhatsApp réunissent tous deux plus d’un milliard d’utilisateurs. Evidemment, côté messagerie instantanée, difficile également de passer à côté de Snapchat, extrêmement prisé par de nombreux utilisateurs jeunes, qui privilégient bien souvent ce système pour communiquer, plutôt que de passer par ce bon vieux SMS.

WhatsApp-Logo

Désormais, le marché de la messagerie instantanée est clairement entre les mains de Facebook, via Messenger et WhatsApp. Bien sûr, le très populaire Skype est encore et toujours de la partie, mais ce dernier est généralement davantage utilisé par les professionnels, ou par tous ceux qui ont la possibilité d’utiliser un ordinateur au travail. AIM ira donc bientôt rejoindre Yahoo Messenger, MSN, ICQ ou encore Gtalk au cimetière numérique des logiciels de discussion d’antan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here