Apple coupe les notifications push d'AppGratis

Apple coupe les notifications push d’AppGratis

Après avoir déjà bien esquinté la société AppGratis plus tôt ce mois-ci en l’évinçant purement et simplement de l’App Store, Apple vient de porter un nouveau coup dur à l’entreprise en la privant de la possibilité d’envoyer des notifications push à ceux qui utilisent l’application sur leur iPhone ou iPad.

Publié le 19 avril 2013 - 7:30 par La rédaction

Alors que le fondateur d’AppGratis tente de mobiliser les utilisateurs de son application via une pétition en ligne, Apple assène un nouveau coup à l’entreprise française en la privant de la possibilité d’utiliser le service push pour communiquer les bons plans à ses utilisateurs. Il faut dire que l’utilisation des notifications push à des fins marketings est interdite par Apple et c’est justement un des points du règlement auquel doive se conformer les applications mobiles pour iOS qui avait été violé selon Apple. Il est donc finalement logique que Cupertino, dans une seconde phase, prive désormais AppGratis de la possibilité d’envoyer des notifications push. Les abonnés au service AppGratis en ont été informés, par le biais d’une newsletter qui leur est parvenue hier, de cette situation qui explique pourquoi ce jour-là, ils n’ont pas reçu la notification push quotidienne habituelle.

AppGratis est donc très clairement dans le collimateur des instances d’Apple, ou plus précisément son business model. En effet, le modèle économique d’AppGratis consiste à faire payer les développeurs d’applications mobiles pour les mettre en avant auprès des 12 millions d’utilisateurs du service. À côté d’applications mises en avant de façon sponsorisée cohabitent des applications choisies par les équipes de la start-up française. En floutant la frontière entre les applications dont la mise en avant a été facturée aux développeurs et les autres, en semant la confusion entre le service et l’App Store, cette société d’une quarantaine de salariés s’est mise à dos Apple, qui pourrait bien faire un exemple de son cas pour décourager l’émergence d’autres dispositifs basés sur ce concept.

Chez AppGratis, on cherche à survivre, couteau entre les dents. Simon Dawlat, le PDG de la société pourrait bien sortir de sa manchette un nouveau mode de fonctionnement par le biais d’une newsletter accompagnée d’une Web App en HTML5.

A suivre au prochain épisode…

 

C’est à lire au sujet de l’affaire AppGratis : « les deux délits qui ont eu la peau d’AppGratis« 

Advertisements

Ailleurs sur le web