Apple & Facebook offrent la congélation d'ovules à leurs employées

Apple & Facebook offrent la congélation d’ovules à leurs employées

Des géants de la Silicon Valley, comme Apple et Facebook, proposent la congélation d’ovules à leurs employées.

Publié le 17 octobre 2014 - 15:01 par François Giraud

Apple & Facebook pourraient payer la congélation d’ovules à leurs employées

Deux groupes de la Silicon Valley, Apple et Facebook sont en train de mettre en place un programme de congélation d’ovules pour leurs employées. L’objectif est de leur permettre de gérer leurs carrières professionnelles et de pouvoir avoir des enfants plus tard. C’est NBC News qui rapporte ces faits ce mardi 14 octobre. Les femmes disposeraient ainsi de plus de flexibilité et le choix entre carrière et enfant serait moins présent.

Offrir la congélation d'ovule aux employées pour leur donner plus de flexibilité

Une prise en charge jusqu’à 20 000 dollars pour couvrir les frais de santé

Selon NBC News, les deux géants de la Silicon Valley souhaitent offrir la congélation d’ovules à leurs employées pour qu’elles disposent de plus de flexibilité et n’aient pas à choisir entre carrière professionnelle et avoir des enfants. Les frais de congélation des ovocytes seraient pris en charge par Apple et Facebook jusqu’à 20 000 dollars environ. Les deux groupes n’ont pas confirmé ce programme pour le moment. NBC News précise que Facebook a déjà commencé à comptabiliser la congélation des ovules dans la couverture médicale qu’il paie aux USA et Apple devrait faire la même chose à partir du mois de janvier prochain. Les deux groupes comptent davantage d’hommes au sein de leurs rangs et pourraient séduire la gent féminine à rejoindre leurs équipes avec cette possibilité de prise en charge. Ils sont les premiers groupes à proposer cette option. Les réactions seront nombreuses. Certaines personnes considèrent cet avantage comme une opportunité permettant aux femmes d’obtenir un emploi dans ce secteur d’activité sans avoir à choisir entre grossesse et carrière professionnelle. D’autres penseront que cette nouveauté est un moyen pour les employeurs de planifier leur grossesse. De nombreux blogs indiquent que cette décision serait une manière de montrer que carrière et grossesse sont incompatibles. Rappelons que 20% des Américaines ont leur premier enfant à 35 ans et que l’âge augmente le risque d’infertilité.

Advertisements

Ailleurs sur le web