Selon certains, la nouvelle enceinte HomePod d’Apple aurait bien du mal à convaincre les utilisateurs, si bien qu’Apple aurait déjà décidé d’en réduire la cadence de production.

Apple-HomePod

L’enceinte Apple d’HomePod ferait-elle un four…?

Il y a quelques semaines maintenant, Apple lançait aux Etats-Unis sa toute nouvelle enceinte connectée HomePod. Une enceinte qui intègre évidemment une ribambelle de fonctionnalités, avec un woofer bien sûr, pas moins de sept tweeters, sans oublier la présence de six micros et d’une puce A8. En effet, HomePod se veut plus qu’une simple enceinte, et à l’instar d’une Amazon Echo, le modèle signé Apple dispose de sa propre intelligence artificielle, avec Siri.

Mise sur le marché le 9 février dernier, l’enceinte Apple HomePod a reçu un très bon accueil de la part de la presse, de nombreux journalistes saluant notamment sa qualité sonore. Du côté des ventes, le constat était également assez positif, avec une enceinte qui s’était emparée de 72% de part de marché durant le premier week-end de précommande. Toutefois, quelques semaines à peine après son lancement, l’enceinte Apple représenterait aujourd’hui à peine 4% des ventes d’enceintes intelligentes…

Au total, Apple disposerait aujourd’hui de 10% de parts de marché au niveau des enceintes intelligentes. Cela place l’américain devant Sonos et sa gamme One, mais loin derrière Google et ses enceintes Home, et à des années lumière d’Amazon, qui détient pas moins de 73% du marché avec son enceinte Echo. Selon certaines rumeurs, des employés d’Apple Store auraient confirmé que les stocks d’HomePod s’empilent en réserve, témoignant de la demande somme toute très faible pour l’enceinte d’Apple. A tel point qu’Apple lui-même aurait décidé de réduire ses commandes auprès de son principal sous-traitant : Inventec.

Evidemment, selon certains, c’est le prix de l’enceinte HomePod qui est en cause. Affiché à 349 euros, le modèle d’Apple est ainsi nettement plus cher que la concurrence. Toutefois, cet argument tarifaire ne semble pas s’appliquer pour d’autres produits signés Apple, à commencer par l’iPhone par exemple, proposé lui aussi plus cher que la concurrence, ce qui ne l’empêche pas de cartonner. Selon d’autres analystes, c’est finalement l’enceinte HomePod en elle-même qui poserait souci, et notamment son manque d’ouverture. En effet, à l’heure actuelle, celle-ci est très dépendante d’un iPhone. L’enceinte est également compatible avec les services maison, comme Apple Music, Beats 1, les Podcasts, les applications via iTunes… mais impossible d’utiliser l’enceinte pour lire des contenus via Spotify, Qobuz ou encore Google Play Music. Autant de restrictions qui semblent jouer en la défaveur du nouveau produit signé Apple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here