Apple retire le support de Windows 7 via Boot Camp sur ses nouveaux MacBook

Il était jusqu’à présent possible avec l’utilitaire Boot Camp de créer une partition au sein des MacBook Air et MacBook Pro pour y intégrer une copie de Windows. Une solution qui permettait aux utilisateurs de programmes spécifiques d’y accéder, des logiciels qui n’étaient pas disponibles sous OS X. Mais Apple vient d’abandonner le support de Windows 7 sur cet utilitaire Boot Camp pour ses nouveaux produits.

Les MacBook Pro Retina 13″ et MacBook Air 13″ supporteront Windows 8 en 64-bit

Apple a mis à jour son site de support des divers modèles de ses MacBook avec les différentes versions de Windows. On pourra notamment constater que les MacBook Pro Retina 13 pouces et MacBook Air 13 pouces ne supporteront plus que Windows 8 en 64-bit. Windows 7 ne sera plus pris en charge via l’utilitaire qui permettait de créer une partition de son système d’exploitation, le Boot Camp.

macbook-air

Boot Camp est un logiciel qui permettait aux utilisateurs de Lac de faire tourner Windows sur leurs MacBook. Cet utilitaire de type boot loader permettait de lancer le système d’exploitation de Microsoft, Windows, sur leurs ordinateurs, lors du démarrage. Mais Apple vient de décider d’abandonner le support de Windows 7 pour ses nouveaux modèles d’ordinateurs portables. Les modèles qui sont actuellement concernés par cette décision de la part d’Apple sont les nouveaux MacBook Pro Rétina 13 pouces, MacBook Air 13 pouces et MacBook Air 11 pouces.

Il est probable qu’Apple ne veuille plus développer de pilotes de mises à jour pour des versions de Windows trop anciennes, d’autant plus que Windows 10 va prochainement être disponible et que la marque à la Pomme va probablement proposer un Boot Camp pour cette nouvelle version de l’OS de Microsoft. Il n’est désormais possible d’utiliser Windows 7 sur les Mac qu’en passant par un logiciel comme Parallels Desktop Virtual Box ou VMWare Fusion.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here