Apple nie toute collaboration dans l'espionnage des iPhone avec le logiciel Dropoutjeep de la NSA

Apple nie toute collaboration dans l’espionnage des iPhone avec le logiciel Dropoutjeep de la NSA

Des révélations indiquent qu’un logiciel espion peut récupérer des informations sur un iPhone à distance. Ce logiciel appelé DOPOUTJEEP aurait été mis en place par la NSA. Apple nie toute implication dans cette affaire.

Publié le 2 janvier 2014 - 9:02 par François Giraud

Des révélations ont indiqué qu’un logiciel espion appelé DROPOUTJEEP aurait permis de récupérer des données à distance sur des iPhone. Ces données concerneraient les SMS qui pourraient être interceptés, les mails, les données de contact, la localisation des mobiles et la possibilité d’écouter la messagerie vocale. Plus surprenant, il serait possible d’activer le microphone et la caméra de l’iPhone à distance sans que son utilisateur ne puisse s’en douter. La NSA serait à l’origine de l’espionnage d’iPhone. Apple nie toute implication dans cette affaire et affirme n’avoir jamais collaboré avec l’agence de sécurité à la mise en place de backdoor (portes dérobées) sur les iPhone et indique travailler sur les vulnérabilités possibles.

DROPOUTJEEP, un logiciel espion qui aurait été implanté sur des iPhone par la NSA

DROPOUTJEEP, un logiciel espion qui aurait été implanté sur des iPhone par la NSA

« Apple n’a jamais travaillé avec la NSA pour créer une backdoor sur ses produits, y compris sur l’iPhone. En outre, nous ignorions ce supposé programme de la NSA visant nos produits. Nous nous soucions fortement de la sécurité et de la protection de la vie privée de nos utilisateurs. Notre équipe travaille continuellement à améliorer la sécurité de nos produits et à rendre simple la mise à jour de ceux-ci avec les dernières versions de notre logiciel système. Quand nous entendons parler de tentatives pour briser la sécurité de nos produits, nous enquêtons immédiatement et prenons toutes les mesures nécessaires pour protéger nos clients. Nous continuerons à utiliser toutes nos ressources pour nous protéger des hackers malintentionnés et défendre nos clients contre les attaques, peu importe la personne ou l’entité qui les lancent », indique la marque à la Pomme. Cette déclaration a été faite auprès du journal allemand Der Spiegel. La NSA ne manque pas de ressources pour espionner les smartphones. D’autres solutions aux noms de Gopherset ou Monkeycalendar existent mais elles ont beaucoup plus coûteuses.

Advertisements

Ailleurs sur le web