Apple va ouvrir son second centre de recherche & développement en Chine, à Shenzhen

Apple va ouvrir son second centre de recherche & développement en Chine, à Shenzhen

Apple a annoncé l’ouverture d’installations à Pékin avant la fin de l’année et continue de séduire le pays avec l’arrivée d’un second centre de recherche et développement à Shenzhen.

Publié le 12 octobre 2016 - 11:28 par François Giraud

Apple annonce l’ouverture prochaine d’un second centre de R&D à Shenzhen

Apple, le groupe de Tim Cook, vient d’annoncer qu’un nouveau centre de recherche et de développement allait prochainement ouvrir ses portes au sein de l’Empire du Milieu, un pays où le groupe est sur le point d’ouvrir un centre R&D à Pékin. Ce nouveau centre sera installé à Shenzhen, la ville où est actuellement basé Foxconn, l’assembleur des iPhone 7.

apple-Zhongguancun Science Park

Publicité

Tim Cook en visite au Zhongguancun Science Park à Pékin

Une solution qui permettrait donc à la marque à la Pomme de se rapprocher de son sous-traitant comme l’a notamment déclaré un porte-parole du groupe : « Nous sommes excités d’ouvrir un nouveau centre de recherche et développement ici l’année prochaine pour que notre équipe d’ingénieurs puisse travailler de manière étroite et en collaboration avec nos partenaires de fabrication. » Selon les médias locaux, le groupe de Tim Cook pourra nouer de nouveaux partenariats avec les fabricants et sous-traitants déjà installés dans la ville Chinoise et il sera également possible de se rapprocher de Foxconn, son sous-traitant qui assemble notamment son dernier flagship, l’iPhone 7. Ce centre pourrait ouvrir ses portes dès l’an prochain tandis que le premier centre, situé au Zhongguancun Science Park à Pékin ouvrirait avant la fin de l’année 2016 selon diverses sources.

Rappelons que le groupe Apple ne représentait que 8,6 % de parts de marché au sein de l’Empire du Milieu au second trimestre, positionnant le groupe à la cinquième place, derrière d’autres constructeurs bien mieux implantés en Chine comme Xiaomi avec 10 points de parts de marché ou encore Oppo avec 18 points et Huawei qui enregistre 19,1% de parts de marché. Il était donc urgent pour la marque à la Pomme de regagner le cœur des Chinois. Pour mener à bien son opération séduction, Tim Cook avait multiplié les visites officielles depuis le début de l’année et avait ensuite annoncé la création de son premier centre de recherche et développement dans le pays, situé à Pékin. Une infrastructure qui permettra également de recruter 500 personnes.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *