Apple publie son 8ème Audit réalisé auprès de ses fournisseurs

Apple publie son 8ème Audit réalisé auprès de ses fournisseurs

Apple vient de publier les résultats de son huitième audit réalisé dans les usines de ses fournisseurs. Ces audits se concentrent sur les rumeurs qui règnent depuis la fin des années 2000, concernant les conditions de travail et l’âge des ouvriers dans les usines chinoises des principaux fournisseurs d’Apple. Des rumeurs indiquaient que des sous-traitants employaient les ouvriers plus de 60 heures par semaine dont un certain nombre de mineurs.

Publié le 16 février 2014 - 10:47 par François Giraud

Apple publie le rapport de son 8ème audit réalisé auprès de ses fournisseurs. Ce sont 451 usines employant 1,5 million de personnes qui ont été auditées. Suite à de nombreuses rumeurs concernant les conditions de travail des ouvriers dans les usines chinoises, Apple veut monter patte blanche et n’hésite pas à dévoiler les résultats de ces audits. Il indique que 95% des sous-traitants suivent sa politique et ne demande pas aux employées de travailler plus de 60 heures par semaine comme certaines rumeurs l’affirmaient. Apple insiste sur la règlementation qui doit être intransigeante à l’égard du travail illégal des enfants chez ses sous-traitants. Le groupe veut montrer son engagement dans le respect des droits de l’homme.

Apple veut éviter tout scandale et respecter les droits de l’homme

Apple est souvent pointé du doigt suite aux rumeurs qui courent sur les conditions de travail des ouvriers chez les sous-traitants. Le groupe se veut rassurant et n’hésite pas à démentir les rumeurs qui indiquaient que les ouvriers souvent mineurs de Pegatron travaillaient bien plus de 60 heures par semaine. Au cours de l’audit réalisé par la marque à la Pomme, seize cas ont été relevés. Apple a tenu à indiquer qu’il veillait au respect des conditions de travail. Des améliorations sont imposées aux sous-traitants si besoin. Des modifications vitales pour la marque à la Pomme qui ne peut pas se permettre d’être au cœur d’un scandale pour non-respect des conditions de travail et des droits de l’homme.

 

Advertisements

Ailleurs sur le web