Apple vs Samsung: Google se retrouve dans le collimateur de la marque à la Pomme

Apple vs Samsung: Google se retrouve dans le collimateur de la marque à la Pomme

Alors que le précédent jugement dans la guerre des brevets qui oppose Apple et Samsung n’a pas encore été prononcé, on retrouve ce lundi 31 mars 2014 les deux géants à la barre devant la juge Lucy Koh pour de nouveaux brevets de produits plus récents.

Publié le 31 mars 2014 - 15:46 par François Giraud

Dans la guerre des brevets qui oppose Samsung à Apple, la marque à la Pomme demande des dommages et intérêts à hauteur de deux milliards de dollars pour violation de brevets. Les deux géants se retrouvent à la barre du tribunal de San José en Californie, devant la juge Lucy Koh, qu’ils connaissent bien pour l’avoir rencontré lors d’un précédent procès dont le verdict final n’a toujours pas été rendu. Le procès débute ce lundi 31 mars et les avocats des deux parties disposeront de 25 heures pour exposer les faits concernant un maximum de cinq brevets par entreprise. La marque à la Pomme a déjà préparé une liste des brevets mis en cause et a déjà proposé à Samsung de lui donner 40 dollars par terminal écoulé. Une offre bien évidemment rejetée par le géant Sud-Coréen. La bataille ne fait que commencer.

Les brevets en cause concernent des produits haut de gamme

Cette fois, les brevets mis en cause dans ce procès concernent des smartphones comme l’iPhone 5s ou le Galaxy S4 de Samsung. Des smartphones plus haut de gamme. Les sommes qui seront demandées par les parties seront certainement à la hauteur de la renommée de ces produits, donc énormes. Plus les firmes impliquent dans le procès des produits récents, plus les dommages et intérêts que les avocats peuvent demander seront importants. Rappelons que, par habitude, le procès en question ne concerne pas que les Etats-Unis mais de nombreux pays. Dans le précédent procès, la juge Koh avait essayé de trouver un terrain d’entente entre Apple et Samsung. Les CEO des deux groupes s’étaient rencontrés à la demande de la présidente du tribunal. Après une rencontre qui s’est déroulée au mois de février, les négociations entre les deux géants avaient échoué même si les dirigeants étaient prêts à discuter. Il reste à savoir si dans le procès qui oppose les deux groupes aujourd’hui, les parties seront intéressées pour tenter une nouvelle négociation à l’amiable. Rien n’est sur, car les plaignants cherchent avec le procès qui démarre à faire interdire des terminaux à la vente. Concernant les cinq brevets que la marque à la Pomme veut défendre, le groupe indique ne plus se battre pour de l’argent mais pour « protéger l’innovation et le dur travail permettant d’inventer des produits ». Samsung de son côté accuse Apple d’enfreindre ses propres brevets sur des technologies de transmission de données, d’images, de vidéos sur des iPhone, des iPad, des iPod ou des Mac. En attaquant Samsung et ses terminaux mobiles, Apple s’en prend indirectement au système d’exploitation Android présent sur les terminaux, donc à Google.

Advertisements

Ailleurs sur le web