Apple Watch : la fréquence cardiaque de l'utilisateur pourrait permettre de s'authentifier ?

Apple Watch : la fréquence cardiaque de l’utilisateur pourrait permettre de s’authentifier ?

Apple pourrait prochainement intégrer un dispositif de reconnaissance biométrique à l’aide du cardiofréquencemètre de l’Apple Watch.

Publié le 14 octobre 2016 - 11:31 par François Giraud

Apple Watch : vers la reconnaissance biométrique via le cardiofréquencemètre ?

Suite à une étude publiée dans la revue de cardiologie JAMA Cardiology, il apparaît que l’Apple Watch est la montre connectée la plus précise pour indiquer la fréquence cardiaque; avec un taux de précision de l’ordre de 90%. Un résultat qui pourrait donner envie à la marque à la Pomme d’intégrer au sein de sa montre connectée un dispositif de reconnaissance biométrique via le cardiofréquencemètre de la montre.

apple-watch-nike

Publicité

La fréquence cardiaque comme moyen d’authentification

Un brevet a été déposé par Apple, qui permettrait d’identifier son propriétaire, grâce à son rythme cardiaque enregistré par son Apple Watch. Selon une étude menée auprès de 50 personnes qui utilisent un tracker d’activité physique doté d’un cardiofréquencemètre, l’Apple Watch est la montre connectée la plus précise du marché, avec une précision évaluée à 90%, tandis que les autres montres connectées disponibles sur le marché ne dépassent pas 80%. Seules les ceintures abdominales atteignent une précision de 99%. L’étude publiée dans la revue JAMA Cardiology montre toutefois que plus l’exercice physique était intense, moins les résultats enregistrés par les cardio-fréquencemètres étaient précis.

apple-watch-waterproof

Se passer de son code PIN pour accéder à diverses données

Apple pourrait se servir du cardiofréquencemètre de sa montre connectée, qui affiche donc une précision de 90%, pour permettre aux utilisateurs de s’authentifier. Les dispositifs de reconnaissance biométrique sont de plus en plus développés au sein des smartphones, des ordinateurs et des objets connectés. Il serait donc possible d’associer le dispositif de reconnaissance avec le rythme cardiaque de l’utilisateur, notamment de celui qui porte une montre connectée. Rappelons que le Galaxy Note 7 de Samsung, dont la production a désormais été arrêtée, dispose d’un lecteur d’iris de l’œil, plus efficace que celui des empreintes digitales selon diverses études.

les-capteurs-sur-apple-watch

L’Apple Watch dispose système d’authentification avec un oxymètre de pouls

L’oxymétrie de pouls ou saturation en oxygène est une méthode de mesure non invasive de la saturation en oxygène de l’hémoglobine au niveau des capillaires sanguins, on parle de saturation pulsée en oxygène : la SpO2. Le principe de fonctionnement des appareils de mesure repose sur l’émission de deux lumières (rouge et infrarouge), et de la mesure de leur absorption par le flux pulsatile du sang. L’oxymétrie repose donc sur la mesure de l’absorption lumineuse de l’hémoglobine au niveau des capillaires sanguins. Le résultat est exprimé en pourcentage. Entre 100% et 95%, le niveau est normal et en dessous de 95% il est considéré comme faible mais ce n’est pas forcément pathologique. En dessous de 90%, le taux est faible et il y a un risque d’hypoxémie dont les causes peuvent être une infection pulmonaire, de l’apnée du sommeil ou encore des crises d’asthme. Si le taux est inférieur à 80%, il peut y avoir une répercussion sur la fonction des organes vitaux tels que le cœur ou le cerveau.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *