Applications mobiles : 70% des Français n'ont pas confiance selon un sondage

Applications mobiles : 70% des Français n’ont pas confiance selon un sondage

Le nombre d’applications mobiles augmente de plus en plus. Selon un sondage réalisé par OpinionWay et commandé par Pradeo, sept Français sur dix n’auraient pas confiance envers celles-ci.

Publié le 18 mars 2016 - 16:17 par François Giraud

Près de 7 Français sur 10 se méfient des applications mobiles d’après un sondage

Le nombre de smartphones augmente de plus en plus et avec eux, les applications mobiles. Selon un sondage réalisé par OpinionWay, 69% des Français se méfieraient des applications mobiles car celles qui sont malveillantes progressent inévitablement. Plus les applications sont nombreuses, plus les risques pour l’utilisateur sont importants. Le sondage réalisé a porté sur un panel de 1 066 personnes qui sont dotées d’un smartphone ou d’une tablette et elles ont répondu à un questionnaire en ligne. Le constat est claire, 69% se méfient des applications mobiles.

Le sondage réalisé montre que les Français sont méfiants à l’égard des données personnelles qui peuvent être récoltées au sein de leurs terminaux mobiles avec les applications installées. Selon la société Pradeo qui a commandé cette enquête à OpinionWay, 30% des applications mobiles installées sur un terminal évoluant sous Android récupèrent des informations privées sur les mobinautes, dont des données matérielles dans 62,6% des cas, les identifiants des terminaux dans 56,9% des cas et les données des utilisateurs dans 48,9% des cas. Même si 84% des applications mobiles seraient exclues de tout danger, 1% des applications mobiles seraient malveillantes, soit 12 500 applications parmi les 1 250 000 qui ont été analysées par Pradeo, une société spécialisée dans la sécurité des applications mobiles.

application-mobile1

Publicité

La méfiance des Français a l’égard des applications mobiles est multipliée en fonction de la menace encourue lors de l’utilisation des applications mobiles. La possibilité de se faire voler de l’argent, le non-respect de la vie privée et les risques liés à la sécurité. Les Français sont également inquiets car les données personnelles sont au cœur de diverses polémiques au sein des instances européennes et françaises, en partie sur la question de leur stockage et de leur accès par les entreprises.

Pradeo indique que 16% de l’ensemble des applications mobiles représentent à plus ou moins grande échelle des comportements à risque pour les utilisateurs, sans pour autant être malveillantes. Pradeo a analysé 1 250 000 applications disponibles sur l’AppStore, le Google Play Store et Windows Store et a utilisé son moteur d’analyse Trust Revealing pour déterminer si une application est dangereuse ne l’est pas. Pradeo attire toutefois l’attention sur les applications qui se trouve au sein de la zone « grise ». 190 000 applications parmi celles analysées, soit 15% de l’échantillon en font partie, et sont évaluées comme suspectes car elles peuvent réaliser des actions sans l’autorisation de l’utilisateur.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *