Arcep/CSA : pas de fusion pour le moment ?

Arcep/CSA : pas de fusion pour le moment ?

L’Arcep prévoit un rebondissement pour l’année prochaine avec de meilleures marges pour les opérateurs, mais refuse une fusion avec le CSA

Publié le 12 octobre 2014 - 11:28 par François Giraud

Lors d’un entretien réalisé avec Le Figaro, Jean-Ludovic Silicani, président de l’Arcep a indiqué que dès l’année prochaine, les opérateurs de télécommunications seront dans des conditions favorables pour voir leurs revenus augmenter. La santé financière des opérateurs devrait s’améliorer en 2015. Au Figaro, il a indiqué : « qu’après deux années successives de recul des revenus des opérateurs, en 2012 et 2013,  nous assistons en 2014 à un ralentissement de cette baisse. Les prix et le revenu par abonné, sur le fixe comme sur le mobile, se sont désormais stabilisés.  Il est raisonnable de penser que le chiffre d’affaires et les marges du secteur vont s’améliorer en 2015 ».

L'Arcep estime que les revenus des opérateurs vont être meilleurs en 2015
Publicité

L’Arcep estime que les revenus des opérateurs vont être meilleurs en 2015

L’autorité de régulation refuse tout rapprochement avec le CSA

Les opérateurs ayant effectué des investissements sur leurs réseaux vont commencer à recevoir le fruit de leurs efforts et les revenus devraient augmenter dès l’année prochaine. L’Arcep explique que le marché est désormais suffisamment concurrentiel. La 4G pourrait faire grimper les revenus dès l’année prochaine et permettre de dégager des profits. Au second trimestre, le chiffre d’affaires total des opérateurs a chuté de 4,1 points sur un an et se stabilise à 9 milliards d’euros. Les opérateurs mobiles sont encore plus touchés par cette baisse, notamment avec le développement des offres low-cost, avec une baisse de -10,6% à 3,4 milliards d’euros. Les opérateurs misent sur le développement de la 4G. Le président de l’Arcep pense qu’il faudrait réinternaliser des fonctions qui avaient été externalisées. Il mise sur la rationalisation des coûts des opérateurs pour conserver l’investissement et sauver les marges. Jean-Ludovic Silicani indique que les opérateurs nationaux sont en bonne santé. Orange a d’ailleurs annoncé qu’il souhaitait faire l’acquisition de l’Espagnol Jazztel et Free sera prêt pour acquérir l’américain T-Mobile pour un montant de 15 milliards de dollars. Altice serait quant à elle intéressée par Portugal Telecom. Le président de l’Arcep n’est pas inquiet quant aux capacités des opérateurs à acquérir les licences couvrant la bande des 700 MHz dont la vente devrait être mise aux enchères dès l’année prochaine. Il précise que ces fréquences représentent en enjeu vital pour les opérateurs qui de toute façon dégageront les fonds nécessaires pour les acquérir. Jean-Ludovic Silicani indique qu’un rapprochement avec le CSA n’est pas au programme et ne voit pas l’intérêt. Il refuse ainsi tout rapprochement alors que François Hollande l’avait évoqué publiquement.

L'Arcep ne veut pas fusionner avec le CSA

L’Arcep ne veut pas fusionner avec le CSA


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *