Selon le New York Times qui rapporte les faits, la CIA paie chaque année plus de 10 millions de dollars à l’opérateur AT&T pou qu’il lui donne des données sur les personnes soupçonnées de liens terroristes. Le journal indique que la CIA et l’opérateur ont convenu d’un contrat volontaire et rétribué, ce qui n’est pas le cas de la NSA qui oblige les opérateurs télécoms de son choix à fournir des données à l’aide d’injonctions judiciaires. La CIA affirme qu’aucune demande de renseignements n’est effectuée pour des citoyens américains et que les informations collectées sont ciblées sur le renseignement étranger et le contre-espionnage.

CIA
CIA

Ainsi, l’agence américaine de renseignements fournirait à l’opérateur la liste des numéros de téléphone sur ses suspects. AT&T effectue une recherche dans sa base de données et transmet à la CIA les données confidentielles sur les personnes avec qui les suspects ont été en contact, y compris aux Etats-Unis et donne les métadonnées à l’agence américaine. Ces métadonnées comprennent les numéros appelés et la durée des appels. Etant donné qu’il est interdit selon la loi américaine de mener des activités de renseignement sur le territoire américain, dans le cas d’une demande  qui se trouve aux Etats-Unis, l’opérateur masquerait l’identité du propriétaire du numéro de téléphone et cacherait plusieurs chiffres. Todd Ebitz, un porte-paroles de la CIA indique que son agence ne surveillait pas de citoyens américains. Il a affirmé que la CIA protège les Etats-Unis et respecte les droits de la vie privée des Américains. « Les informations collectées sont ciblées sur le renseignement étranger et le contre-espionnage ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here