Attention danger : n'utilisez plus votre smartphone en traversant !

Attention danger : n’utilisez plus votre smartphone en traversant !

D’après une étude menée par le groupe Dekra au sein de six capitales européennes, utiliser son smartphone en marchant est source de danger.

Publié le 12 mai 2016 - 16:54 par François Giraud

Utiliser son smartphone en marchant peut s’avérer dangereux

Le centre de recherche en accidentologie du groupe Dekra vient de mener une étude auprès de six capitales européennes. Il constate que de nombreux piétons se mettent en danger en utilisant leurs smartphones tout en marchant, concentrés sur leurs SMS, leurs appels ou leurs applications et oubliant un peu trop ce qui se passe autour d’eux.

smartphone-street

Publicité

Le phénomène a été constater à de nombreuses reprises lorsque les piétons traversent les voies de circulation, ce qui a notamment poussé la ville Allemande d’Augsburg à expérimenter un nouveau dispositif. Positionner des feux de circulation installés sur le bitume pour avertir les piétons qu’ils appellent les « smombies », la contraction des mots « smartphone » et « zombie ». Le dispositif a déjà été installé sur les lignes de deux tramways très fréquentées par les étudiants. Une étude menée en France en octobre dernier relatait que 53% des piétons interrogés utilisaient leurs smartphones au moment de traverser.

 

22% des accidents mortels de la route sont des piétons en Europe

En attendant que ce dispositif soit déployé à l’ensemble des grandes villes du monde entier, les chiffres de l’enquête menée par le groupe Dekra parlent d’eux-mêmes. 17% des 14 000 piétons interrogés ont déclaré ne pas se concentrer sur les voies de circulation mais sur leurs mobiles. Les chercheurs du centre accidentologie ont poussé leurs enquêtes dans les villes d’Amsterdam, de Berlin, de Bruxelles, de Paris, de Rome et de Stockholm. Force est de constater que 10% des accidents mortels sont causés par le comportement irresponsable des piétons. Ce sont près de 8% des piétons, tous âges confondus qui ont déjà été vus en train d’utiliser leur mobile pour envoyer un SMS en traversant une route ou une voie de tramway sans y prêter attention.

Sur les 8% concernés, 2,6% passaient des appels, 1,4%  faisaient les deux et environ 5% utilisaient des écouteurs, et n’enteraient donc pas les avertisseurs sonores des automobilistes. Ce sont les 25-35 ans qui sont les plus concernés à hauteur de 22%, les femmes envoient davantage de SMS et les hommes écoutent plus de musique. Tous âges confondus, la Capitale européenne ou le smartphone est le moins utilisé est Amsterdam et à l’opposé c’est dans la Capitale suédoise que les piétons utilisent le plus leurs smartphones. Clemens Klinke, membre du directoire de Dekra SE et président de la direction générale de Dekra Automobil GmbH indique que « Passer des appels, écouter de la musique, utiliser des applications mobiles et envoyer des SMS sont autant de distractions qui peuvent présenter des risques pour la circulation ».


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *