AuroraGold, un programme mis en place par la NSA pour écouter les réseaux mobiles

La NSA aurait mis en place un programme de surveillance des réseaux mobiles du monde entier. Baptisé AuroraGold, il vient d’être rendu public par The Intercept. AuroraGold aurait pour objectif de surveiller des centaines d’entreprises et de consortiums internationaux afin de trouver des vulnérabilités au sein de leurs réseaux mobiles et de les exploiter.

nsa couverture auroragold

Etendue de la couverture réseau de la NSA (soource : The Intercept)

Un programme de surveillance élaboré par deux divisions de la NSA

AuroraGold aurait été mis en place par deux divisions de la NSA, le Wireless Portfolio Management Office et le Target Technology Trends Center. Ces deux entités ont pour rôle d’espionner des entreprises et consortiums. Selon divers documents, il apparaît que depuis le mois de mai 2012, l’agence a recueilli des informations sur 70% des réseaux mobiles à travers le monde.

La méthode utilisée par les deux groupes de la NSA en charge de ces surveillances espionne les emails échangés entre les employés d’opérateurs mondiaux dont la GSMA, l’un des groupements regroupant les grandes entreprises du secteur des Télécoms. La NSA peut ainsi visualiser divers dossiers sensibles contenant les mesures de chiffrement utilisées par les opérateurs et mettre la main sur des fichiers très sensibles. Il ne reste plus ensuite à la NSA qu’à injecter des vulnérabilités comme des malwares au sein des protocoles des opérateurs pour espionner les données souhaitées.

Ce programme a été initié en 2011 par l’agence nationale et serait probablement encore actif actuellement. Les informations publiées par The Intercept montrent que pour le mois de mai 2012, la NSA aurait collecté les données de 701 réseaux mobiles, ce qui correspond à plus de 70% des 985 infrastructures mobiles existant dans le monde. Au niveau de l’interception des emails, 1 200 comptes associés aux principaux opérateurs internationaux auraient été espionnés. The Intercept a publié une carte montrant l’étendue des surveillances effectuées par la NSA. The Intercept indique que la NSA espionnerait de nombreux pays dont les USA, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande, l’Australie ou encore la France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here