Bing permet désormais de suivre une conversation et de situer le contexte

Bing permet désormais de suivre une conversation et de situer le contexte

Microsoft lance une nouvelle fonctionnalité au sein de son moteur de recherche Bing. Il sera désormais possible de « dialoguer » avec votre moteur de recherche. Lorsque vous effectuerez une requête, Bing gardera en mémoire votre première question pour adapter les réponses ultérieures. Une fonction intéressante et bien pratique mais qui a ses limites.

Publié le 14 août 2014 - 16:23 par François Giraud

Une fonction de discussion intégrée à Bing

Microsoft annonce une nouvelle fonctionnalité pour son moteur de recherche Bing. Avec la version américaine de Bing, il est désormais possible de suivre une conversation. On peut en quelque sorte discuter avec le moteur de recherche. une fonction qui se rapprocherait de Cortana, l’assistant vocal de Windows Phone. Concrètement, lorsque vous effectuerez une recherche sur Internet via le moteur de recherche Bing de Microsoft, la fonction permettra de répondre naturellement à la question posée. par exemple, si vous demandez à Bing « quel est le nom du Président des Etats-Unis ? » suivi de la question « quel âge a-t-il? », le moteur de recherche vous donnera des résultats en affichant Barack Obama puis sa date de naissance.

Bing vous répond, comme si vous discutiez avec lui

Bing vous répond, comme si vous discutiez avec lui

Une fonction qui mémorise votre requête initiale

Lors de votre première requête, vous avez demandé à Bing qui était le Président des Etats-Unis. Le moteur se souvient de votre première question. Il n’est plus nécessaire d’écrire à nouveau la question initiale pour demander son âge. Vous inscrivez uniquement « quel et son âge ? « , Bing vous répond et ainsi de suite. Si vous souhaitez ensuite savoir où habite Barack Obama, il n’est pas nécessaire d’inscrire la requête en entier qui serait « où habite le Président des Etats-Unis ?  » mais simplement « où habite-t-il ? ». Bing se rappelle des anciennes questions posées pour vous répondre et garde en mémoire les requêtes effectuées.

Une fonction qui a ses limites

Malheureusement cette fonctionnalité ne fonctionne pas avec toutes les questions. Si votre question est trop précise ou trop éloignée de celle du début, Bing pêchera à trouver la bonne réponse. Par exemple, si vous demandez au moteur de recherche qui est le président en France et que vous lui demandez ensuite qui est sa femme, il vous répondra Michelle Obama », car le moteur est resté sur votre requête précédente, celle du Président des Etats-Unis. Microsoft a indiqué travailler sur l’amélioration de cette fonctionnalité. Espérons que l’éditeur propose une version dans notre langue par la suite.

Advertisements

Ailleurs sur le web