Le groupe BlackBerry a décidé d’attaquer le géant Facebook en justice, pour violation de brevets.

BlackBerry protège son Messenger

Un temps symbole du luxe high-tech suprême, BlackBerry a perdu de sa superbe depuis quelques années déjà, les utilisateurs de smartphones lui préférant Samsung, Apple et consort. Aujourd’hui, le groupe canadien décide de revenir sur le devant de la scène, non pas avec un nouveau terminal, mais avec une plainte, à l’encontre de Facebook.

En effet, BlackBerry accuse Facebook, ainsi qu’à ses filiales Instagram et WhatsApp, de violer des brevets concernant l’encodage des messages. Des brevets déposés en amont de la création de BlackBerry Messenger, permettant d’envoyer des messages, des photos, mais aussi de passer des appels vidéos. Selon BlackBerry, cela fait quelques années déjà que le groupe est en discussion avec Facebook à ce sujet.

Pour BlackBerry, il s’agit donc de protéger son précieux brevet, mais aussi (et surtout) de tenter de récupérer quelques dommages-intérêts pour les pertes. Dans son communiqué, BlackBerry se dit prêt à établir un partenariat avec les logiciels mis en cause. BlackBerry estime également que Facebook enfreint les règles concernant le système de notifications, qui serait lui aussi déposé par BlackBerry.

« Nous avons beaucoup de respect pour Facebook et l’importance qu’il accorde aux capacités des messageries électroniques, dont certaines ont été inventées par BlackBerry » a notamment déclaré un porte-parole de BlackBerry dans un communiqué. De son côté, Facebook ne semble pas prêt à se laisser faire puisqu’un dirigeant a déclaré : « Après avoir arrêté d’innover, BlackBerry cherche désormais à taxer l’innovation des autres. Nous avons l’intention de nous battre. » Voilà une nouvelle bataille des brevets qui démarre donc, reste désormais à savoir qui en sortira vainqueur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here