BlackBerry en grande difficulté envisage une cession

BlackBerry en grande difficulté envisage une cession

Le fabricant Canadien BlackBerry serait dans l’impasse. Le groupe aurait officiellement affirmé chercher des alternatives stratégiques. Trois possibilités: la vente, un partenariat ou le démantèlement.

Publié le 13 août 2013 - 9:33 par La rédaction

Au deuxième trimestre 2013, le groupe Canadien BlackBerry enregistre 2,9% des ventes mondiales de smartphones, loin derrière Google Android et Apple iOS. Selon les rumeurs, ce lundi, le groupe aurait annoncé qu’il envisageait une cession. Depuis l’explosion des smartphones Android et iPhone sur le marché, la marque BlackBerry ne cesse de perdre des parts de marché. Selon l’IDC, BlackBerry est passé derrière Windows Phone avec moins de 3% de parts de marché, soit une chute de 11% par rapport à la même période en 2012. Le groupe indique rechercher des alternatives stratégiques. Trois possibilités s’offriraient au Canadien.

Le groupe canadien BlackBerry recherche des alternatives stratégiques

La première possibilité serait une vente qui pourrait être effectuée par Microsoft, Facebook ou Amazon, selon le professeur Ian Lee de l’école de commerce Sprott d’Ottawa et la transaction pourrait se situer aux alentours de 4 milliards de dollars. Il indique qu’il est quasi impossible que le groupe soit racheté par un groupe Chinois car le gouvernement canadien, poussé par les Américains s’y opposerait. La seconde possibilité est le démantèlement. Nombreux analystes privilégient cette hypothèse. Les services aux entreprises et les brevets nombreux pourraient trouver des repreneurs comme Google, Apple, Samsung Electronics ou Nokia. Enfin, la troisième solution serait le partenariat comme l’avait indiqué Thorsten Heins précédemment.

Advertisements

Ailleurs sur le web