BlackBerry, pas de BB10 pour les tablettes PlayBook

BlackBerry, pas de BB10 pour les tablettes PlayBook

La gamme PlayBook n’ayant pas trouvé son public. Le fabricant Canadien BlackBerry va laisser à l’abandon les tablettes tactiles, considérant que l’axe d’évolution qui compte vraiment est le secteur des smartphones et uniquement celui-ci.

Publié le 1 juillet 2013 - 15:15 par La rédaction

BlackBerry semble avoir changé d’avis au dernier moment, privant sa tablette tactile PlayBook d’une mise à jour qui lui aurait donné l’opportunité d’évoluer vers l’OS BB10.

Le patron de l’entreprise, Thorsten Heins, s’en est défendu, en faisant remarquer que « BB10 est encore dans la première phase de transition. En fait, cela ne fait que cinq mois que nous avons lancé cette nouvelle plate-forme ». Néanmoins, les résultats ne sont clairement pas au rendez-vous. L’action BlackBerry a d’ailleurs chuté de 26 % à la Bourse de Toronto, vendredi. Car le groupe canadien semble toujours incapable de concurrencer Apple et Samsung qui vend 20 fois plus de smartphones chaque trimestre. Or, un constructeur qui n’est pas capable de vendre de smartphones en quantité voit rapidement se réduire ses capacités d’investissement en recherche et développement, mais aussi en marketing. « BlackBerry n’est plus un fournisseur d’appareils haut de gamme, ce n’est pas Apple, il n’est pas non plus tourné vers le bas de gamme, ce n’est pas Nokia, il est donc entre les deux et ses volumes de ventes sont relativement faibles », résume Daniel Ernst, analyste chez Hudson Square Research à New York.

BlackBerry PlayBook

BlackBerry PlayBook

 

L’arrivée d’autres terminaux sous BB10, comme en juin le Q10 à clavier où des modèles moins haut de gamme comme le Q5, devraient cependant donner un coup de fouet à ces résultats au deuxième trimestre et aux suivants.

Le PDG, Thorsten Heins, plaide d’ailleurs pour l’indulgence et la patience. Pour lui, le système n’a que cinq mois et en serait donc « encore à ses premiers pas ». Côté positif, l’entreprise a déjà augmenté son chiffre d’affaires de 10 % trimestres à trimestre (pour atteindre 3.1 milliard de dollars). Son déficit a dans le même temps été divisé par six (de 510 millions à 84 millions).

La tablette PlayBook sera donc abandonnée et classée en tant qu’échec par la marque après en avoir vendu uniquement 100 000 exemplaires au dernier trimestre.

Advertisements

Ailleurs sur le web