BlackBerry pourrait céder une partie de son activité à diverses entreprises

BlackBerry pourrait céder une partie de son activité à diverses entreprises

BlackBerry aurait commencé à négocier avec diverses entreprises pour céder une partie de son activité. Cette solution permettrait au groupe d’éviter un rachat intégral par l’investisseur Fairfax qui avait jeté son dévolu sur le groupe.

Publié le 7 octobre 2013 - 16:43 par La rédaction

L’investisseur Fairfax Financial Holdings avait conclu un accord pour racheter le groupe BlackBerry dans sa totalité pour un montant de 4,7 milliards de dollars. BlackBerry serait en négociation avec trois entreprises qui ne sont autres que Google, Cisco et SAP. Ces groupes pourraient racheter une partie plus ou moins conséquente des activités de BlackBerry. Ce qui permettrait au constructeur de téléphone d’échapper à une vente intégrale de ses activités à la holding Fairfax. En plus de ces trois entreprises, d’autres investisseurs seraient également intéressés à savoir LG, Samsung et Intel.

Le service d’emails sécurisés de BlackBerry intéresse des investisseurs

Ce qui intéresse ces entreprises est principalement le portefeuille des brevets de l’ex-géant canadien. les brevets détenus par le groupe canadien sont évalués entre 2 et 3 milliards de dollars et son système de messagerie, lui est estimé entre 3 et 4,5 milliards de dollars. De quoi motivé plus d’un investisseur. Cependant BlackBerry ne s’est pas fait remarquer que dans le bon sens. Après avoir licencié 4 500 personnes dans le monde et les pertes financières à répétition, le groupe a heureusement des arguments pour négocier avec ses brevets et son système de messagerie réputé dans le monde des affaires pour être fiable et sécurisé. Ce système de messagerie est très utilisé dans les grandes entreprises nord-américaines, dans des administrations également, qui apprécient particulièrement que les données puissent être chiffrées, un gage de sécurité. L’organisation de l’Otan a même certifié son dernier serveur d’entreprise (Entreprise service 10) qui permet d’échanger des emails entre smartphones. En date du dernier chiffre d’affaires connu, c’est-a-dire entre juin et août 2013, les services représentaient 46% du chiffre d’affaires du groupe canadien.

Advertisements

Ailleurs sur le web