Bouygues & SFR veulent mutualiser leurs réseaux mobiles

Bouygues & SFR veulent mutualiser leurs réseaux mobiles

Hier, SFR et Bouygues Telecom ont annoncé vouloir ouvrir des négociations pour mutualiser leurs réseaux. Le gouvernement a déjà approuvé cette décision. Les opérateurs souhaitent proposer une meilleure couverture à leurs abonnés.

Publié le 23 juillet 2013 - 7:09 par La rédaction

Un accord pourrait être signé entre SFR, deuxième opérateur et Bouygues Telecom (troisième opérateur) après de grandes négociations. Ils souhaiteraient se regrouper pour mieux régner sur le monde des réseaux de téléphonie mobile, mieux se placer par rapport à la concurrence et travailler en partenariat pour faire des économies. Dans un communiqué commun écrit hier, les opérateurs ont précisé vouloir aboutir à un accord de mutualisation d’une partie de leurs réseaux mobiles. Les points mis en avant sont une meilleure couverture réseau pour leurs abonnés et une qualité de service optimale.  Dans ce projet commun, SFR et Bouygues Telecom souhaitent investir dans les réseaux à très haut débit 4G. Avec une mutualisation d’une partie de leurs réseaux, les deux opérateurs conserveraient une certaine autonomie et une indépendance commerciale.

Réduire les coûts de 20 à 30%

Si cet accord est signé, ce sera une première en France. D’autres pays comptent des mutualisations d’opérateurs comme Orange et T-Mobile en Pologne ou Telefonica et Vodafone en Grande Bretagne. Avec la mutualisation, les coûts de maintenance et d’investissement peuvent baisser de 20 à 30%. Autre avantage non négligeable, la mise en commun des infrastructures permet de développer bien plus efficacement les réseaux mobiles 4G mais également les équipements 3G et 2G existants. Reste à recevoir les accords des autorités de régulation des communications, l’autorité de la concurrence et l’accord des représentants du personnel des deux opérateurs.

Advertisements

Ailleurs sur le web





  • bibousiq

    Tiens donc, il y a un an pourtant, ces deux là en étaient encore à se tirer dans le dos… Il y a longtemps que je pense que la mutualisation des réseaux ou plutôt la location par l’état d’un réseau unique , serait la solution à pas mal de problèmes: moins d’antennes installées, coût de gestion réduits pour les opérateurs, rentrées d’argent régulières pour l’état, moins d’emprise d’Orange, etc…