L’opérateur Bouygues Télécom a affiché fièrement le 1er octobre 2013 le déploiement de son réseau 4G en France avec une couverture promise de 63% de la population. Ceci a été possible selon l’opérateur par l’exploitation de son réseau 2G par la nouvelle génération 4G, sr la bande 1800 MHz. 40 millions de Français peuvent ainsi bénéficier de la 4G avec Bouygues Télécom. Sur la page du site internet de l’opérateur, on peut d’ailleurs remarquer qu’une centaine de villes sont couvertes par l’opérateur en 4G. Une avance pour Bouygues Télécom par rapport à ses concurrents qu’il n’a pas oublié de notifier et de faire remarquer en comparant l’étendue de son réseau à celui d’Orange ou de SFR, en indiquant le nombre de villes couvertes par exemple. Bouygues a communiqué sur les débits offerts avec sa 4G et n’a pas oublié d’indiquer que chez lui, le très haut débit est en place et fonctionne. Ces termes pourraient laisser penser que les chez autres ce n’est pas le cas, et motiver les abonnés des concurrents à venir chez Bouygues Telecom.

Bouygues Télécom condamné par le tribunal de commerce de Paris

L’opérateur aurait comparé son offre 4G à celle de ses concurrents en se basant sur des hypothèses de couverture à fin 2013. Le tribunal de commerce de Paris a enregistré une plainte qui proviendrait de l’opérateur historique. Bouygues a été condamné et il a 24 heures pour retirer l’ensemble des publicités affichées sur les murs de l’hexagone. S’il ne l’appliquait pas, il se verrait infliger une amende de 20 000 euros par jour de retard. Cette publicité affichée par Bouygues Télécom comparait son offre à celle de ses concurrents Orange et SFR et Free Mobile. Orange a plaidé sa cause et indiqué que cette comparaison n’avait pas lieu d’être car elle faussait l’étude en mettant Orange au même niveau que SFR.

Affiche Bouygues Télécom mise en cause
Affiche Bouygues Télécom mise en cause

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here