Brevets : Apple veut protéger les écrans de smartphones contre les rayures et les chocs

Brevets : Apple veut protéger les écrans de smartphones contre les rayures et les chocs

Pour protéger les terminaux mobiles contre les rayures et les chocs, Apple a déposé un brevet baptisé « protection d’écran active pour les périphériques électroniques » auprès de l’USPTO.

Publié le 27 octobre 2015 - 8:51 par François Giraud

Apple imagine un système de protection pour smartphones contre les chocs et les rayures

Apple a déposé un nouveau brevet auprès du bureau des brevets américains (USPTO). Le brevet en question est baptisé « protection d’écran active pour les périphériques électroniques » et vise à proposer un dispositif pour protéger les écrans de smartphones contre les chocs et les rayures.

Le brevet déposé par la marque à la Pomme est un dispositif qui permet de déployer des protections sur les angles du smartphone, aux quatre coins. Les écrans de smartphones sont souvent fragiles, ce n’est pas une nouveauté. Corning propose des verres avec des traitements particuliers, avec la série Gorilla Glass. Apple de son côté, pourrait dévoiler un dispositif mécanique permettant de protéger les écrans.

brevet-apple-protection-iphone-600

Publicité

 

Le dispositif imaginé par Apple consiste à déployer de petites languettes métalliques en cas de chute du terminal mobile. Aux quatre coins de l’écran, de petits onglets de protection apparaîtront et seront actionnés via un microsystème motorisé. Ces protections seraient capables de se déployer en une fraction de seconde, dès que le smartphone chute. Une fois les protections déployées, le terminal ne se retrouvera pas en contact direct avec le sol, et l’écran sera protégé contre le bris de verre, ou les rayures.

Un autre brevet tout aussi ingénieux avait été déposé en fin d’année dernière par la firme de Tim Cook permettant à l’iPhone de retomber du bond côté, lors d’une chute, pour éviter que ce dernier ne se brise, en modifiant la trajectoire de l’iPhone lorsqu’on l’échappe grâce à des moteurs et la fonction vibreur du mobile. Rappelons cependant que ce dépôt de brevet n’aboutira pas forcément sur la commercialisation d’un tel dispositif, mais ce système permettrait de ne pas avoir à dépenser de sommes importantes pour faire réparer son iPhone.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *