Brevets : Microsoft dépose plainte contre le groupe japonais Kyocera

Brevets : Microsoft dépose plainte contre le groupe japonais Kyocera

Guerre des brevets : l’éditeur Microsoft dépose plainte contre Kyocera pour violation de brevets concernant des technologies de géolocalisation et de messagerie.

Publié le 9 mars 2015 - 11:47 par François Giraud

Brevets : Microsoft demande de stopper la vente de 3 modèles de smartphones

Microsoft vient de déposer plainte devant le tribunal de l’Etat de Washington contre le groupe Kyocera à propos de technologues qui aurait été usurpées au sein de trois modèles de smartphones, le Duraforce, le Brigadier et l’Hydro de Kyocera. Ces smartphones utiliseraient la technologie de géolocalisation et SMS appartenant à Microsoft suite au rachat de la division mobile de Nokia. Kyocera est un groupe japonais créé en 1959, spécialisé dans les composants électroniques et céramiques ainsi que les téléphones cellulaires.

Des smartphones évoluant sous Android, l’OS mobile de Google

Les smartphones incriminés dans cette plainte évoluent sous Android, l’OS de Google. Les smartphones de Kyocera violeraient sept brevets détenus par Microsoft sur des fonctions de messagerie et de localisation. L’éditeur a précisé qu’il espérait que les problèmes se règlent à l’amiable mais n’a pas hésité à indiquer que Kyocera serait traîné devant la justice si besoin. Microsoft demande au tribunal de faire interdire la vente de ces trois modèles sur le territoire américain.

Kyocera Hydro

Publicité

Microsoft attaque en justice un futur…partenaire

Les faits ne sont pas habituels. A l’occasion du MWC 2015 qui vient de se dérouler à Barcelone, Kyocera a présenté un prototype de smartphone évoluant sous Windows Phone, tandis que Microsoft compte traîner le groupe japonais en justice. Microsoft s’attaque donc à un futur partenaire. David Howard, avocat-conseil de l’éditeur indique « Nous respectons Kyocera mais nous estimons qu’ils ont besoin d’une licence pour la technologie brevetée qu’ils utilisent ». Rappelons que Microsoft a déjà signé des accords de licence avec divers groupes pour qu’elles puissent utiliser dans leurs terminaux Android des brevets apparentant à l’éditeur. Divers accords de licence ont été signés avec des groupes comme Samsung, LG, HTC ou encore Acer.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *