Brevets : Microsoft et Google enterrent la hache de guerre

Brevets : Microsoft et Google enterrent la hache de guerre

Google et Microsoft viennent d’annoncer avoir cessé leurs batailles juridiques qui dataient de 2010 à propos de violation de brevets. Les deux groupes enterrent la hache de guerre.

Publié le 1 octobre 2015 - 11:01 par François Giraud

Guerre des brevets : Google et Microsoft font enfin la paix

Les deux groupes Google et Microsoft se sont lancés une guerre sans merci, depuis maintenant cinq ans à propos de brevets technologiques relatifs aux terminaux mobiles mais également à la vidéo numérique et au Wi-Fi. Ils viennent de décider d’enterrer la hache de guerre. Les firmes de Mountain View et de Redmond viennent d’annoncer ce mercredi avoir trouvé un terrain d’entente et mettre fin à leurs accusations respectives. Les détails de cet accord ne sont pas encore dévoilés.

Google et Microsoft mettent fin à une bataille qui les opposait à propos de violations de brevets respectifs. Durant de nombreuses années, les deux groupes ont multiplié les actions en justice. Motorola Mobility, une ancienne filiale de Google, accusait Microsoft d’enfreindre cinq brevets relatifs à la conception de la Xbox, au niveau de la compression vidéo, de la connectivité à Internet ou encore le transfert de données. Pour répondre au géant du Web, l’éditeur de Redmond voulait faire valoir des propriétés intellectuelles dont l’utilisation d’Exchange ActiveSync, et souhaitait faire bloquer la vente de smartphones de son rival.

alliance-for-open-media-600px

Publicité

Collaborer sur des projets à long terme

Plutôt que de se livrer des batailles juridiques qui n’apportent pas grand-chose, les deux groupes viennent de décider de travailler ensemble sur diverses technologies, notamment sur la compression vidéo. Cet accord précise que Microsoft et Google vont collaborer sur certaines problématiques de brevets et travailleront à l’avenir sur des domaines afin d’en faire profiter les utilisateurs. Une union baptisée « Alliance for Open Media » va regrouper les deux groupes Google et Microsoft, mais également d’autres acteurs comme Cisco, Netflix, Mozilla, Intel ou encore Amazon.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *