Invité spécial de l’émission « Complément d’enquête » sur France 2, ce jeudi, Xavier Niel, patron de Free annonce qu’il s’apprête à refaire la même opération qu’avec la 3G, à savoir diviser le prix de la 4G, une fois que ses concurrents seront positionnés sur ce marché. Il accuse les opérateurs historiques de se lancer corps et âmes dans la course à la 4G afin d’augmenter les prix et engranger davantage de bénéfices. De son côté, Free souhaite attendre et proposer une offre défiant toute concurrence quand le moment sera opportun.

Xavier Niel, un patron provocateur

Free laisserait donc le temps aux autres opérateurs de bien s’installer sur ce marché florissant pour ensuite proposer une offre qui diviserait les coûts par deux. Il reproduirait le même scénario que celui de la 3G. Il indique au journaliste de France 2, que les opérateurs concurrents ont choisi de déployer la 4G rapidement pour augmenter leurs prix et engranger toujours plus de bénéfice. Le patron de Free indique qu’il laisse les opérateurs monter leurs prix tranquillement pour revenir et recommencer par rediviser par deux le prix du marché ». D’un air moqueur, il indique au journaliste qu’ils ne vont pas se priver de refaire le même coup que sur la 3G!

90% des Français ne sont pas intéressés par la 4G

Xavier Niel estime que son groupe a le temps pour placer ses offres 4G. Il indique que 90% des Français ne sont pas intéressés par la 4G mais seulement 8%. Il indique que le seul moyen d’arriver sur le marché est de déployer le réseau et l’observatoire de l’ANFR indiquait au mois de novembre que le 4ème opérateur mobile était en retard sur ses concurrents de ce côté avec 1 336 antennes dont 14 seulement en service contre 4 655 pour Bouygues Telecom, 718 pour SFR et 3 439 pour Orange. Free Mobile a donc besoin de développer sa couverture avant de pouvoir prétendre concurrencer les autres opérateurs.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here