Candy Crush Saga arrive en Chine. King signe un accord avec le groupe Tencent

Candy Crush Saga arrive en Chine. King signe un accord avec le groupe Tencent

Le groupe King Digital Entertainment, célèbre pour avoir créé et développé le jeu très convoité Candy Crush Saga sur les réseaux sociaux et sur smartphone part à la conquête de l’Empire du Milieu. Un partenariat stratégique a été signé entre l’éditeur Britannique et le portail Chinois Tencent.

Publié le 19 avril 2014 - 10:58 par François Giraud

King, éditeur du jeu populaire Candy Crush Saga part à l’assaut du marché Chinois. Il vient de signer un partenariat stratégique avec Tencent, un groupe Internet de l’Empire du Milieu et très présent dans le monde. Un potentiel considérable pour l’éditeur Britannique. Tencent détient le portail Internet le plus répandu de la Chine et le plus populaire. Il est également le premier éditeur mondial de jeux vidéo et a lancé WeChat. Candy Crush sera diffusé via cette application qui est l’équivalent Chinois de WhatsApp. Tencent veut se positionner dans l’univers du smartphone, une aubaine pour King. Jusqu’à présent, les Chinois pouvaient disposer de Candy Crush via l’application de l’App Store et l’iPhone. Selon des analystes financiers, le marché du jeu sur smartphone devrait générer 2,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2014 avec un prévisionnel de 60% de croissance dans les trois ans à venir.

Un jeu populaire à la conquête de la Chine

Développé et créé en 2012 par la société anglaise King Digital Entertainment, Candy Crush est téléchargeable gratuitement sur mobile et Facebook. En 2013, King réalisait un chiffre d’affaires de 1,88 milliard de dollars contre 164,4 millions en 2012 et le résultat net est passé de 7,8 à 567,6 millions de dollars en un an grâce aux divers jeux développés par les studios. Le jeu Candy Crush Saga a été téléchargé par plus de 500 millions de personnes dont près de 8 millions jouent tous les jours. Ce jeu rapporte 600 000 euros à King par jour. Mais le groupe dispose d’autres cordes à son arc, car il a mis sur le marché plus de 180 jeux. L’entreprise emploie 450 salariés.

Candy Crush part à la conquête de la Chine

Candy Crush part à la conquête de la Chine

Selon Le Figaro, le jeu Candy Crush était déjà disponible pour les Chinois qui possèdent un iPhone en téléchargeant le jeu par le biais de l’App Store.  » Mais l’application n’était pas adaptée aux spécificités de ce marché et réclamait que le joueur incite ses amis à télécharger le jeu ou lui donner des vies supplémentaires via son compte Facebook. Le réseau social américain étant bloqué en Chine, les joueurs perdaient une des principales fonctionnalités du jeu et l’abandonnaient rapidement. »

Advertisements

Ailleurs sur le web