De la perquisition en plein CES

Outre les objets connectés, les smartphones, les Smart TV et autres périphériques dédiés à la réalité virtuelle, le CES 2016 est également l’occasion d’assister à la multiplication des « hoverboards », des engins de transport très à la mode, mais également relativement dangereux, avec de nombreuses chutes. L’entreprise chinoise Changzhou First International Trade Co a évidemment fait le déplacement jusqu’à Las Vegas pour présenter son Trotter, mais la police a rapidement débarqué sur le stand pour une perquisition, et pour saisir tout le matériel présenté.

hoverboard

En effet, seulement deux jours avant, une autre société spécialisée dans l’hoverboard, Future Motion, portait plainte contre la société chinoise auprès du tribunal de Las Vegas pour une violation de brevets concernant l’Overwheel, un hoverboard à une roue, présenté l’an dernier par le groupe américain. Rapidement, la justice a ordonné la saisie du matériel concerné, et deux US Marshals sont venus saisir le matériel directement sur le stand du constructeur.

Une procédure ultra-rapide, qui a même surpris l’avocat de Future Motion, qui n’avait jamais entendu parler d’un cas où l’on pouvait obtenir une interdiction temporaire, et la saisie des produits le même jour. Concrètement, ce sont des brevets liés à la fonction de stabilisation et au design que le groupe chinois aurait volé à la société américaine. Cette dernière a annoncé avoir prévenu le groupe chinois il y a quelques mois déjà, mais ce dernier n’avait pas daigné répondre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here