Cloud Azure : sa déclinaison hybride baptisée "Azure Stack" sera bientôt disponible

Cloud Azure : sa déclinaison hybride baptisée « Azure Stack » sera bientôt disponible

La première préversion technique d’Azure Stack, la déclinaison hybride de l’environnement Cloud Azure de Microsoft arrivera ce vendredi 29 janvier vient d’annoncer l’éditeur de Redmond.

Publié le 27 janvier 2016 - 14:56 par François Giraud

Microsoft va rendre disponible la préversion technique d’Azure Stack

La firme de Redmond vient d’annoncer que la première préversion technique d’Azure Stack serait disponible à compter de ce vendredi 29 janvier 2016. Après avoir été en préversion privée, cette dernière sera désormais disponible pour l’ensemble des entreprises. Azure Stack est une déclinaison hybride de Cloud Azure.

Mike Neil, Corporate Vice-President Enterprise Cloud au sein de Microsoft a indiqué : « Les organisations se tournent rapidement vers le cloud pour accroître l’agilité de l’entreprise et entraîner une innovation plus rapide. Chez Microsoft, nous avons vu cette adoption rapide de Microsoft Azure avec près de 100 000 nouvelles souscriptions tous les mois. Cependant, nous savons que de nombreuses entreprises ont quelques préoccupations dans le fait d’évoluer complètement vers le cloud public, comme la souveraineté des données ou les considérations réglementaires. Cela les met dans une position compliquée avec un pied dans le cloud public et un autre sur le local ».

azure

Publicité

Azure Stack est issu de Windows Server et dispose d’outils de duplication de données ou encore de virtualisation des serveurs. Azure Stack est proposée  avec Azure Ressource Manager. Azure Stack  permet de faire bénéficier aux utilisateurs d’une plateforme de gestion quasi similaire au portail d’Azure et les services peuvent être programmés en utilisant des interfaces identiques à celles d’Azure. De nombreux nouveaux services seront intégrés au sein de cette préversion. Microsoft a également indiqué qu’Azure Stack « tire profit des investissements réalisés au sein du Cloud public dans l’automatisation et le Software Defined Network ainsi que dans le Software Defined Storage (SDS) afin de mieux automatiser l’exploitation d’applications et de ressources au sein des fermes de serveurs internes ».

Avec la mise à disposition de cette préversion technique, Microsoft va prendre une longueur d’avance sur la concurrence, notamment sur Amazon et Google, qui ne proposent pour le moment aucune alternative de même envergure. Microsoft va donc avoir un lourd avantage face à ses concurrents et pourra proposer une solution auprès de grandes entreprises qui recherchent à passer par un stade de Cloud hybride. Redmond a rappelé les configurations recommandées pour pouvoir utiliser Azure Stack. La configuration minimale devra comporter un processeur à douze coeurs épaulé par un minimum de 96 Go de mémoire vive et 128 Go recommandés. Les capacités de stockage interne il sera possible d’utiliser des supports SATA, SSD ou SAS.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *