Commission Européenne : Qualcomm en abus de position dominante ?

Commission Européenne : Qualcomm en abus de position dominante ?

Accusé de pratiques anticoncurrentielles, le géant du marché des processeurs pour mobiles Qualcomm, serait dans le collimateur de la Commission Européenne.

Publié le 27 août 2014 - 17:04 par François Giraud

A peine sorti des filets du régulateur Chinois, le géant des processeurs Qualcomm serait dans la ligne de mire de la Commission Européenne qui enquêterait pour des raisons similaires comme l’indique Reuters ce mardi. Le Britannique Icera, filiale du concurrent de Qualcomm Nvidia avait déposé plainte auprès des autorités européennes en 2010 pour pratiques anticoncurrentielles. La Commission Européenne soupçonnerait Qualcomm d’abus de position dominante sur le marché des processeurs mobiles et pourrait lancer une procédure à l’encontre du géant des semi-conducteurs avant la fin de l’été 2014.

Après la Chine, c’est la Commission Européenne qui soupçonne Qualcomm

Les autorités européennes n’ont pas indiqué de précision quant à l’enquête qui pourrait être menée mais diverses rumeurs dont certaines sources proches du dossier indiqueraient que les accusations concerneraient l’utilisation abusive de certains brevets ainsi que des pratiques anticoncurrentielles notamment au niveau des tarifs. Ces pratiques auraient pour objectif de bloquer l’essor de la concurrence sur le marché. Si les accusations portées à l’encontre de Qualcomm sont démontrées, le groupe pourrait devoir payer la somme de 2,5 milliards de dollars, soit 10% de son chiffre d’affaires pour avoir enfreint les règles antitrust de l’Union Européenne. Ce n’est pas la première fois que Qualcomm fait l’objet de poursuites. A cause de sa position dominante sur les marchés des puces pour smartphones, les autorités Chinoises de la concurrence ont lancé une enquête. Le porte-parole de la Commission Européenne, Antoine Colombani, a refusé tout commentaire sur le sujet.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *