Numericable : pas de coupure à prévoir à Paris

Numericable : pas de coupure à prévoir à Paris

La ville de Paris accusait Numericable de ne pas payer ses loyers et menaçait l’opérateur de fermer ses infrastructures, auquel cas, il délocaliserait ses locaux et couperait la connexion Internet de ses abonnés.

Publié le 2 juillet 2015 - 14:36 par François Giraud

Les abonnés Numericable à Paris ne subiront pas de coupure Internet

La ville de Paris somme Numericable de payer la somme de 8,37 millions d’euros de retard de loyer et menaçait l’opérateur de délocaliser ses infrastructures. Une situation qui pourrait entraîner une coupure des connexions Internet des abonnés à Numericable. Mais rien n’indique qu’en cas de délocalisation de Numericable, les abonnés perdraient leurs connexions Internet.

Le conflit qui oppose la ville de Paris et l’opérateur remonterait à 2009, année depuis laquelle Numericable n’aurait pas réglé certaines redevances pour l’occupation de locaux appartenant à la municipalité. Cette dernière a menacé l’opérateur de retirer ses infrastructures. De nombreux abonnés pourraient être impactés par une délocalisation de Numericable et perdraient leur connexion à Internet. L’opérateur contestait le calcul utilisé par la ville de Paris pour évaluer les redevances, basées sur la surface totale des locaux mis à disposition.

Numericable

Publicité

Jérôme Yomtov, secrétaire général de Numericable-SFR a indiqué à l’AFP : « lorsque l’on loue un 50 m² on ne veut pas payer le loyer d’un 100 m², ici c’est exactement la même chose ». Mais les abonnés risquaient d’être impactés. Si l’opérateur retirait ses infrastructures parisiennes, 1,7 million d’abonnés Numericable pourraient être touchés mais également les 2,4 millions d’abonnés Bouygues Telecom, car ce dernier loue le réseau Numericable. L’opérateur a donc demandé à organiser une réunion d’urgence à l’hôtel de ville de Paris ce jeudi matin pour trouver une solution.

Un accord à l’amiable pourrait être trouvé entre les deux parties. Mais la ville de Paris a indiqué qu’en cas de défaut de paiement, il pourra être procédé au retrait des installations et à la remise en état des lieux. Numerciable précise que les négociations avec la municipalité ne sont pas terminées. Rien n’a été précisé sur la coupure éventuelle des installations de Numericable et d’une répercussion sur les abonnés. Rappelons que l’opérateur est le seul, parmi les 17 autres concernés à Paris, à avoir refusé de signer une convention en 2009, qui prévoit une mise à jour des redevances appliquées par la municipalité.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *