Cyanogen : divers investisseurs injectent 110 millions de dollars

Cyanogen : divers investisseurs injectent 110 millions de dollars

Cyanogen vient de recevoir un financement de 110 millions de dollars, sans que Microsoft ne soit intervenu.

Publié le 17 mars 2015 - 10:34 par François Giraud

Cyanogen lève 110 millions de dollars sans l’aide de Microsoft

Le mois dernier, on pouvait lire que le géant de Redmond était intéressé pour injecter quelque 70 millions de dollars au sein de la start-up Cyanogen qui propose une solution alternative d’Android, ce qui lui permettrait de ne pas développer que Windows Phone mais de s’ouvrir à d’autres horizons. Cyanogen est l’entreprise qui propose un mod très populaire sur les smartphones Android, sachant que 50 millions de mobiles évoluant sous l’OS de Google exploitent CyanogenMod.

Microsoft n’investira pas dans Cyanogen

Suite à de nombreuses négociations, Microsoft n’investira finalement pas dans la start-up même si l’éditeur espérait investir au sein de cette entreprise qui souhaite développer son propre OS mobile. Cyanogen a s’est donc retourné vers d’autres investisseurs et a réussi à lever 110 millions de dollars avec l’aide de ceux-ci.

cyanogenMod

Publicité

En octobre dernier, Google aurait également fait une proposition de rachat auprès de l’entreprise Cyanogen, mais cette dernière aurait refusé l’offre du géant du Web. Autant dire que les relations entre Cyanogen et Google sont quelque peu tendues. Microsoft aurait pu signer un accord stratégique et investir au sein de Cyanogen, et de ce fait, récupérer des parts de marché sur Android, son principal concurrent. Mais ce ne sera pas le cas.

Bloomberg indique que Cyanogen aurait décidé d’avancer sans l’aide de l’éditeur de Redmond. Cyanogen est à l’origine du mod et elle est devenue l’une des sociétés les plus prisées de l’univers d’Android en quelques mois. Elle serait évaluée à plus de 500 millions de dollars précise Bloomberg. Avec ce nouveau financement, la start-up va pouvoir poursuivre le développement de son propre OS mobile et créer une plateforme qui pourrait intéresser les fabricants de smartphones.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *